Orientation et déconstruction de préjugés : What's The Fac ?!

Le constat

Aujourd'hui, de manière générale, le nombre d'étudiant.e.s inscrit.e.s dans l'enseignement supérieur est en augmentation. Cependant, les inégalités conditionnées par le milieu social persistent tant dans l'accès que dans la poursuite des cursus, en témoignent le dernier rapport PISA de l'OCDE et celui du Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO).

Source : CNESCO, 2016

Selon Pierre Vrignaud, professeur de psychologie de l'orientation au CNESCO, il s'agit surtout de "la représentation que se fait la famille des capacités de son enfant plutôt que sa réussite réelle qui a un impact". Par exemple, les parents souhaitant une première S pour leur enfant à son entrée en 6ème sont 80% à voir effectivement leur enfant entrer en 1ère S. Au contraire, les parents ne précisant pas de filière ne sont que 26% à voir leur enfant entrer en 1ère S.

Or, c'est au collège que ce déterminisme social dans l'orientation progresse le plus. C'est là où les aspirations des élèves défavorisé.e.s évoluent vers des choix "plus réalistes" ou des métiers "plus stables", ce qui accentue la corrélation entre le milieu social et les aspirations.

Par ailleurs, pour Cécile Van De Velde, le modèle français d’orientation est défini par :

  • Des choix précoces : les choix d’orientation se déroulent à quelques moments forts de la jeunesse (à 14 ans, à 18 ans), et le temps des études est compressé ;

  • Des choix déterminants : une fois une filière choisie, il est difficile de changer de voie, ce qui aboutit à l’idée que le choix d’orientation conditionne l’ensemble du parcours professionnel ;

  • Des choix figés : découlant du point précédent, les choix d’orientation autorisent peu de droit à l’erreur, ce qui entraîne une peur de l’échec ;

  • Des choix unilatéraux : les filières proposées sont constituées pour la plupart d’une seule matière, ce qui crée un effet de tunnel qui ne permet pas de construire un parcours personnalisé.

Source : CNESCO, 2016

Consciente que l'orientation joue un rôle déterminant dans l'accès, l'égalité et la réussite des étudiant.e.s, la FAGE a décidé d'agir à travers le projet What's The Fac ?!.

Le projet

Plus qu'une simple présentation des filières de l'enseignement supérieur, le projet What's The Fac ?! vise à déconstruire les représentations des collégien.ne.s et des lycéen.ne.s afin de lutter contre l'autocensure et ainsi démocratiser l'accès et la réussite dans l'enseignement supérieur. Cela passe bien entendu par une amélioration qualitative et quantitative de l'information et de la connaissance des études secondaires et supérieures, mais également par une démarche d'éducation populaire permettant la prise de conscience des collegien.ne.s et lycéen.ne.s des facteurs pouvant engendrer des inégalités d'orientation.

Différents types d'actions concrètes sont mises en place afin de lutter contre les inégalités :

  • Des interventions d'étudiant.e.s dans les classes de la 4ème à la terminale, afin de lutter contre l'autocensure en veillant à déconstruire les barrières érigées par les élèves. Ces interventions peuvent également être mises en place dans les structures socio-éducatives locales ;

  • Des "stands d'échanges" dans les établissements scolaires afin d'améliorer quantitativement et qualitativement l'information et la connaissance des études ;

  • Des journées d'immersion dans les établissements d'enseignement (cours, restaurant universitaire, BU, etc.) afin de faciliter l'intégration sociale et la réussite dans l'enseignement supérieur ;

  • Des actions de tutorat d'orientation et de réussite à destination des élèves de terminale et un tutorat méthodologique et pratique pour les primo-entrant.e.s à l'Université.

Toutes ces actions s'inscrivent nécessairement dans une démarche d'éducation populaire et d'action par les pairs en mobilisant des outils permettant une participation de tou.te.s. La démarche de la FAGE est donc d'accompagner un cheminement de pensée et de prise de conscience chez l'élève qui l'amènera à s'interroger et à se positionner plutôt que de définir au préalable "ce qui est pour lui" ou "ce qui n'est pas pour lui".

Les interventions conçues dans le cadre du projet What’s The Fac ?! visent donc à renforcer les capacités individuelles en développant les connaissances et l'estime de soi des individus afin de favoriser l'orientation et la réussite dans l'enseignement supérieur. Il s'agit de tendre vers une démocratisation effective et non-ségrégative de l'enseignement supérieur. 

Contacts

Pour en savoir plus ou pour mettre en place une action, contactez la FAGE :

  • Vincent Simon, 1er Vice-président en charge de l'Innovation sociale - vincent.simon[at]fage.org
  • Baptiste Oudart, Chargé de projets - baptiste.oudart[at]fage.org