Rentrée 2013 : La FAGE obtient la mise en place d'une réforme globale des aides sociales

16/07/2013

Ce matin, la ministre Geneviève Fioraso a confirmé, lors d'une réunion avec les organisations étudiantes représentatives, la mise en place de mesures sociales d'urgence pour la rentrée 2013.

La ministre a annoncé la création de deux nouveaux échelons de bourses sur critères sociaux, la mise en place de 7000 aides individuelles pour les étudiants indépendants des revenus parentaux, ainsi qu'une revalorisation des aides sociales de l'ordre de 1 %.

Julien Blanchet, président de la FAGE, à la sortie du ministère de l'enseignement supérieur, après l'annonce des mesures pour la rentrée 2013.

À la veille d'une rentrée qui s'annonce, encore une fois délicate pour les étudiants, et alors que le Président de la République s'était engagé lors de sa rencontre avec la FAGE à mettre en place des mesures sociales visant à favoriser la réussite des étudiants, la FAGE ne peut que se satisfaire de la volonté du gouvernement d'agir en faveur de la réussite étudiante et de la démocratisation de l'enseignement supérieur.

La FAGE avait demandé à la ministre la création d'un nouveau palier entre l'échelon 0 et l'échelon 1 des bourses sur critères sociaux, permettant à 100 000 jeunes de bénéficier d'une aide sociale entre 900 € et 1 000 €. Ce public étudiant est à la fois le plus touché par le salariat contraint et le moins aidé, le plaçant donc dans une situation sociale précaire et diminuant de manière significative ses chances de réussite.

La FAGE a su convaincre la ministre de créer ce nouvel échelon, mais regrette cependant qu'il ne concerne actuellement que 55 000 des 100 000 étudiants que la FAGE souhaitait voir aidés. Les étudiants attendent de la ministre qu'elle soit au rendez-vous de ses promesses lors de la rentrée 2014 en doublant le nombre de jeunes bénéficiant de ce nouvel échelon.

La FAGE avait aussi alerté sur la situation de précarité des étudiants les plus socialement défavorisés et actuellement bénéficiaires de l'échelon 6 des bourses sur critères sociaux, n'atteignant que 4 697 € d'aides par an, en réclamant la création d'un échelon supérieur permettant d'aider de manière suffisante ces étudiants. Là encore, la FAGE se réjouit que Geneviève Fioraso ait fait le choix de créer cet échelon nécessaire à la réussite des étudiants les plus précaires.

Geneviève Fioraso, en suivant les propositions de la FAGE, acte de fait sa progression aux élections nationales, traduisant la confiance grandissante et sans cesse renouvelée de la jeunesse française dans une représentation indépendante, progressiste et pragmatique.

La FAGE appelle cependant la ministre à ne pas se satisfaire de mesures d'urgence, par définition incomplètes, mais à rester pleinement engagée dans le chantier de la réussite pour tous. Geneviève Fioraso a fait le choix de mettre en place les premières mesures transistoires qui doivent mener à la création de l'Aide Globale d'Indépendance, exigée par les étudiants. La création de deux échelons supplémentaires traduit la nécessité d'instaurer plus de progressivité dans le système de bourses sur critères sociaux. La FAGE ne transigera pas sur la nécessité de confier l'ensemble des bourses étudiantes à la gestion du CROUS.

La FAGE se satisfait donc de ces annonces qui vont dans le bon sens, celui d'une volonté d'accompagner la jeunesse vers la réussite, l'insertion sociale et professionnelle. La FAGE restera force de propositions dans le cadre d'une réforme globale des aides sociales, familiales et au logement devant se traduire par un choc de simplification pour les étudiants et par la mise en place d'une Aide Globale d'Indépendance.

Haut de page