APL : Une nouvelle attaque avortée

24/12/2015

Mercredi 23 Décembre 2015, Manuel Valls a fait savoir que le gouvernement reviendrait sur la parution d’un décret, dénoncé huit jours plus tôt par la FAGE et prévoyant de diminuer les Aides Personnalisées au Logement pour les jeunes salariés précaires. La FAGE se félicite de cette annonce et du retour à la raison du gouvernement. Supprimer par voie de décret la dérogation existante qui permet aux jeunes salariés précaires une meilleur prise en compte de leur situation fragile aurait été un désastre social comme politique !

La FAGE appelle à plus d’efforts envers les jeunes afin de donner de la lisibilité à la priorité jeunesse. Il n’est pas possible de créer d’un coté des dispositifs pertinents tels que la Garantie Jeune et de multiplier d’un autre les attaques visant les aides sociales, les droits, les leviers d’intégration sociale et professionnelle des jeunes. Ces attaques à répétition sur les APL, malgré les engagements publiques de plusieurs ministres et de François Hollande, détériorent, s’il le fallait encore, notre capacité à croire aux promesses du gouvernement !

Le logement est bien souvent une condition impérative à l’insertion d’un jeune. Tout doit être fait pour faciliter sensiblement l’accès des jeunes à un logement autonome. La FAGE restera, comme elle l’a été depuis de longs mois, attentive et exigeante sur le sujet du logement des jeunes, particulièrement en ce qui concerne le seuil des plafonds de loyer, retenu dans les critères d’attribution. Ceux-ci ne doivent pénaliser aucun jeune ni aucun étudiant, notamment francilien.

La FAGE exige du gouvernement qu’il cesse définitivement d’inventer de nouvelles attaques l'encontre de la jeunesse.