Projet de loi travail : La FAGE reçue demain à Matignon

10/03/16

La FAGE sera reçue demain à 11h par Manuel Valls, dans le cadre des concertations relatives au projet de loi travail.

Si elle avait déjà fait connaitre, en signant la déclaration intersyndicale du 3 mars, sa volonté de faire bouger les lignes de l’avant-projet, la FAGE rappellera au premier ministre qu’en l’état actuel le texte n’est pas acceptable, et posera comme base de dialogue les nécessités suivantes :

- le retrait des dispositions venant préciser les motifs de licenciement économique ainsi que l’appréciation de ces motifs à l’unique échelle de la France,

- le retrait des mesures renforçant le pouvoir unilatéral de l’employeur dans l’aménagement du temps de travail

- le retrait du barème impératif accompagné du remplacement du plancher par un plafond pour les indemnités prud’homales afin de revenir au droit existant.

Il est nécessaire et urgent d’envoyer un signal fort à la jeunesse. Celui-ci ne peut se résumer à purger le texte de ses dispositions régressives et à y réinstaurer un équilibre entre souplesse et sécurité. Ce projet de loi doit se donner l’ambition de faire date, et d’apporter des réponses structurelles aux attentes des jeunes. Il s’agit d’y mener avec volonté la bataille pour l’emploi et la sécurité des parcours !

Aussi, afin de sécuriser les parcours des jeunes et notamment des plus fragiles, la FAGE présentera à Manuel Valls ses propositions visant à permettre la généralisation de la Garantie Jeune, qui fait ses preuves en termes de lutte contre le décrochage et de retour à l’emploi, et le renforcement du Compte Personnel d’Activité, notamment de son volet formation.

La FAGE participera aux rassemblements du samedi 12 mars aux côtés de la CFTC, de l’UNSA, de la CFE-CGC et de la CFDT.