CLESI/PESSOA/ESEM : LES ETUDIANTS REUNIS POUR LA FIN D’UNE VASTE TROMPERIE

25/05/2016

Les représentants de 148 742 étudiants en santé se sont réunis afin de manifester leur mécontentement face à l’entreprise ESEM (Établissement Supérieur d’Études Médicales), anciennement appelée Université Fernando Pessoa-France puis CLESI (Centre Libre d’Enseignement Supérieur International). 

Les représentants de 148 742 étudiants en santé se sont réunis afin de manifester leur mécontentement face à l’entreprise ESEM (Établissement Supérieur d’Études Médicales), anciennement appelée Université Fernando Pessoa-France puis CLESI (Centre Libre d’Enseignement Supérieur International).

L’ESEM continue de proposer depuis sa création des formations médicales et para médicales illégales, sous couvert de délivrer une alternative au concours d’entrée aux études médicales.

Opacité des enseignements et du recrutement des enseignants, absence de convention d’affiliation académique avec une université européenne, étudiants trompés, abus de confiance, sont autant d’éléments qui justifient la volonté de fermer cette entreprise illégale. Des actions judiciaires sont actuellement menées par les représentants des professionnels de santé et autorités compétentes en ce sens.

Dans une lettre adressée à l’UNECD (Union Nationale des Étudiants en Chirurgie Dentaire) le 05 janvier 2016, le Secrétaire d’État chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche Thierry MANDON, affirme en personne que le CLESI n’a jamais satisfait aux exigences légales de la procédure de déclaration d’ouverture, confirmant ainsi l’illégalité de cette structure.

Ainsi, nous ne cesserons de dénoncer la tromperie dont les étudiants de l’ESEM sont victimes et souhaitons continuer d’interpeller les autorités compétentes jusqu’à ce que cela cesse définitivement.

Nous veillerons à ce que l’ESEM ne connaisse aucune rentrée supplémentaire !