Admission Post Licence, bourses des filières sanitaires et sociales... le médiateur de l’ENESR cible des problèmes prégnants !

08/06/16

En mai dernier, le médiateur de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche publiait son rapport annuel pointant du doigt les différentes évolutions devant être mises en place dans notre système éducatif. Parmi les nombreux thèmes abordés, la FAGE se félicite de voir que nombre de ses positions se retrouvent dans ces préconisations.

Depuis maintenant trois ans, la FAGE défend l’idée de mettre en place une plate-forme proche du système d’Admission Post Bac entre la licence et le master de façon à réguler les flux, réorganiser le master en quatre semestres et mettre enfin fin à la sélection effectuée entre le master 1 et le master 2. La FAGE se félicite de voir aujourd’hui cette idée défendue par le médiateur ! En effet, il recommande aujourd’hui de mettre fin à la rupture entre les deux années pour instaurer une véritable cohérence du cycle master en étendant la procédure APB aux futurs licenciés. Il est aujourd’hui temps que le Ministère prenne ses responsabilités et mette en oeuvre ce système qui permettrait à chaque licencié d’accéder à un master compatible : la mise en place du décret permettant la sélection n’est pas une solution viable !

Moyens humains supplémentaires pour les bureaux d’insertion professionnelle, extension de l’ouverture des bibliothèques, généralisation des centres de santé, tiers payant généralisé, lisibilité de l’évaluation, autant d’éléments du rapport qui défendus par la FAGE, tendent aujourd’hui à être mis en place grâce aux élus appartenant à son réseau !


Outre des mesures sur la formation des enseignants, sur l’harmonisation des maquettes, la nécessité de placer des stages plus tôt dans le cursus, ou encore le besoin ressenti d’exiger des certifications en informatique, en natation par exemple dès la première année de formation, le médiateur prend également position sur les épreuves du baccalauréat, les bourses et notre système d’enseignement supérieur.


La FAGE, comme le médiateur, travaille depuis longtemps sur le nombre d’épreuves au baccalauréat et rejoint l’avis donné d’en alléger le nombre. De même, depuis longtemps et par le biais des projets mis en place dans les territoires, la FAGE travaille sur l’orientation et sur l’échange entre monde académique et monde professionnel pour permettre à chacun de construire sa voie dès le lycée.


Mais le médiateur vient également porter la nécessité de retravailler notre système de bourse, par le biais notamment d’un guichet unique. Ce guichet unique, interlocuteur unique pour tous les étudiants du supérieur, constitue une des propositions portées par la FAGE au sein de la Grande Conférence de Santé dans le cadre du rattachement des filières sanitaires et sociales à l’Université. Pour aller plus loin, la FAGE préconise que ce guichet unique regroupe toutes les aides disponibles pour les étudiants, notamment l’aide personnalisée au logement et bourses, pour que les étudiants ne soient confrontés qu’à un seul payeur et que les démarches soient ainsi facilitées. Il ne suffit pas aujourd’hui, comme le propose le médiateur, de simplement modifier l’année de calcul des bourses, bien que cela soit également une modification essentielle, mais d’entièrement repenser notre modèle de bourse afin de tendre vers un système plus équitable, plus lisible et mettant fin à la distinction entre les étudiants en fonction de leur cursus. La FAGE restera mobilisée sur cette question, de façon à obtenir un système de bourse plus juste pour les étudiants !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies