[Info Partenaire] 10 points clés pour être bien assuré tout au long de l’année

25/10/2016

 Conduire, se loger, étudier, se soigner, il est temps de se mettre à jour. Pour une année sans soucis, la Macif, partenaire de la FAGE fait le point avec vous sur les essentiels de la rentrée. En 10 points clés.

1. Lors de mon inscription à l’université ou en école, je dois vérifier…

…Si, en tant qu’étudiant, je suis toujours couvert par un contrat responsabilité civile. Il est possible que l’on me propose de souscrire cette assurance le jour de mon inscription. Mais attention, je ne veux pas de doublons, il est possible que je sois déjà couvert par le bais de mes parents. Je fais l’état des assurances que je possède avant le jour de mon inscription.

Bon à savoir, l’assurance responsabilité civile vie privée me permet d’être garanti face aux dommages que je pourrais causer à autrui. Cette assurance est souvent prise en compte dans le contrat habitation. En tant qu’étudiant, si je vis chez mes parents et qu’ils ont une assurance habitation, je suis couvert par leur assurance responsabilité civile*. Si je ne vis pas chez mes parents, il faut que je vérifie que le contrat d’assurance habitation de mon logement prend bien en compte ma responsabilité civile.

*A la Macif, jusqu’à mes 24 ans.

2. Le jour de mon inscription, je m'occupe de ma protection santé

Fraîchement étudiant(e), je vais m’affilier à une sécurité sociale étudiante. Je dois choisir une mutuelle qui se chargera de prendre en charge mes frais de santé en complément de la Sécurité sociale (médecin, optique, contraception,..) et de me verser mes éventuels remboursements. Là encore, je fais attention aux doublons car je suis peut-être pris en charge par la complémentaire santé de mes parents.

Avant la rentrée, j’ai pris soin d’ouvrir un compte car on me demande mes coordonnées bancaires pour verser ces prestations santé. J’y recevrai aussi, le cas échéant, les prestations familiales CAF, les bourses d’études…

Pour plus de protection, j’ai aussi la possibilité de souscrire une garantie accident qui m’assurera personnellement.

3. Je ne vis plus chez mes parents, je gère mon budget logement

Pour réduire les coûts de mon habitation, je peux opter pour la colocation. Dans ce cas, je choisis un assureur qui tient compte de ma situation et me propose un contrat habitation qui couvre les biens mobiliers de mon colocataire. Je peux même choisir une formule comme le contrat Prem's Macif qui permet en plus à mon colocataire de souscrire une assurance responsabilité civile, si besoin.

4. Je fais en sorte de pouvoir covoiturer quand je veux

Je veille à ce que l’assurance de mon véhicule me permette de passer le volant à des tiers et que les garanties de mon contrat s’appliquent à tous les conducteurs. Cela va sans dire mais je m’assure que tout le monde a son permis et respecte les règles de sécurité. Si je covoiture un véhicule qui ne m’appartient pas, je suis tranquille si j’ai un contrat garantie accident qui me suit partout. En règle générale, lorsque j'ai l'intention de covoiturer, mieux vaut que j'en informe dès maintenant mon assurance...

5. J'ai un vélo, je fais le point pour décider s’il est nécessaire que je l’assure

Assurer mon vélo, ce n’est pas obligatoire. Cependant, tous les ans, plus de 400 000 vélos sont volés. S’il s’agit d’un vélo de qualité et cher ou que j’y tiens, il peut être intéressant de l’assurer. Ainsi, en cas de vol ou d’accident, je serai dédommagé. A la Macif, il existe une option dans le contrat habitation pour assurer mon vélo. Attention, ce contrat ne me couvre pas physiquement si j’ai un accident d’où l’intérêt de bien choisir mon assureur (cf. point 2).

6. Je vais séjourner à l’étranger, je prépare ma check list

Mon séjour dure moins de douze mois, ma responsabilité civile vie privée et ma garantie accident sont toujours valables mais j'échange avec mon conseiller pour être sûr de ne rien manquer. J’appelle également ma banque qui aura plein de conseils pour que mon séjour se passe bien. Pour mes frais médicaux, je n’oublie pas de demander la carte européenne d’assurance maladie à la caisse d’assurance maladie, au moins deux semaines avant mon voyage. C’est important car, mes frais médicaux peuvent être pris en charge dans les pays de l’Union européenne. Quelque soit mon pays d'accueil, il est important de me rapprocher de ma caisse d’Assurance Maladie car ma protection sociale varie en fonction de la destination, elle me donnera toutes les démarches à effectuer. Pour plus d’informations cliquez ici

7. Je choisis une solution qui me permettra de gérer mon budget au mieux

Pour cela, je consulte régulièrement mon compte en banque par internet, sur mon téléphone portable ou à un guichet automatique. Ainsi, je pourrai vérifier la prise en compte de toutes mes opérations et connaître mon solde avant de faire un achat. Je peux aussi privilégier les paiements automatiques pour payer, ce qui me permettra de payer mes charges sans retard. Attention, je garde mes numéros utiles pour qu’en cas de perte ou de vol de ma carte bancaire, je puisse faire opposition et je choisis une banque qui ne me fait pas payer de frais inutiles.

8. Même avec un petit budget je prépare mes projets

Je veux mettre de l’argent de côté, pour cela j’ouvre un livret A. Même si j’ai des petits moyens, je peux épargner ! Je peux même ouvrir une assurance vie, avec un versement de seulement 15 euros, pour préparer mon avenir.

9. Je suis jeune mais je vérifie que je paye le juste prix

S’il est vrai que je vais souvent payer mon assurance auto plus chère, en raison des risques, je peux limiter ce coût. Je peux notamment pratiquer la conduite accompagnée, ce qui me permettra, à la Macif, d’éviter la surprime « conducteur novice » de mon contrat auto pour ma voiture ; d’être déclaré en second conducteur par mes parents et accumuler des bonus. En revanche, il n'y a aucune raison que mes autres assurances me coûtent plus cher car les risques ne sont pas plus élevés.

10. Je m'assure que je n'ai rien oublié...

... sur l'espace jeunes de la Macif.