Elections CROUS : La FAGE majoritaire !

Du 14 au 25 novembre dernier, les étudiants de France ont été amenés à désigner leurs représentants au sein des Conseils d’Administration des CROUS. Avec 90 sièges, la FAGE se place comme l’unique organisation en progression, en remportant 12 sièges de plus qu’en 2014. Les autres organisations étudiantes régressent en termes de voix et de sièges obtenus. Le résultat de cette première phase électorale visant à renouveler la représentation étudiante du réseau du CNOUS et des 28 CROUS est historique pour la FAGE et confirme sa dynamique de progression générale. 

La FAGE remporte aussi la majorité des voix dans 19 des 28 académies, enregistrant également une progression du nombre de listes déposées. Les étudiants ont été convaincus par un projet ambitieux et pragmatique en faveur d’une politique de vie étudiante plus juste et plus inclusive, prenant compte des enjeux sociétaux modernes, notamment ceux liés aux problématiques de développement durable. 

Cette élection marque ainsi la première étape d’un processus électoral visant à élire les représentants étudiants au sein du Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaires. Les 196 élus étudiants devront alors choisir l’organisation étudiante nationale qui les représentera au CNOUS. Ces élections, qui se dérouleront en janvier 2017, déterminent selon la loi la représentativité des organisations étudiantes. La FAGE, actant ses résultats historiques, est d’ores et déjà en position pour prétendre y obtenir la majorité des voix et la place de première organisation étudiante.

La FAGE considère que le réseau des Œuvres doit être le principal levier de démocratisation de l’enseignement supérieur. Ainsi, les moyens doivent être donnés aux CROUS afin d’assurer des services ambitieux, adaptés et flexibles pour garantir l’égalité d’accès aux droits, et en premier lieu au droit de se former, pour les étudiant-e-s. Il faut à tout instant garder en mémoire que les services actuels du CROUS ont été créés il y a plus de 100 ans par les associations générales d’étudiant-e-s. La solidarité, la volonté intangible de démocratiser l’enseignement supérieur et la recherche et l’ambition d’une société plus juste sont ainsi des constituantes naturelles des associations étudiantes indépendantes. La FAGE et ses 2000 associations étudiantes entretiennent un lien très particulier avec les œuvres, et s’inscrivent depuis toujours dans la défense d’un service public efficace, innovant, flexible et au plus près des besoins des étudiant-e-s.

La FAGE demandera au différents candidats à l’élection de mai prochain, de placer au coeur de leur projet et de la campagne présidentielle, un axe ambitieux en faveur de l’éducation et de la jeunesse. La FAGE continuera de revendiquer :

  • Une réforme du système des bourses étudiantes, devant mener à la mise en place de l’Aide Globale d’Indépendance et permettre à chaque étudiant de bénéficier d’une aide du CROUS, revalorisée et calculée sur ses besoins.
  • Un réinvestissement significatif dans la restauration à tarification sociale et dans le logement et, suite au plan 40 000 logement, par la mise en place d’un nouveau plan ambitieux en faveur du logement étudiant, notamment par l’instauration d’une synergie entre tous les acteurs concernées. 
  • L’ouverture des négociations autour de l’accès aux soins de tous les étudiants devant mettre fin à la délégation de service public accordée aux mutuelles étudiantes dans le cadre de la gestion de la sécurité sociale des étudiants