La société civile organisée, engagée dans l’entre deux tours : Face au FN, La République réplique !

10/05/17

Il y a une semaine, alors que la campagne présidentielle battait encore son plein entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, la FAGE et ses fédérations se sont mobilisées.

On a notamment pu voir une action des syndicats ou associations de la société civile organisée dans le cadre du premier mai notamment. Un message était clair : appeler à voter et faire barrage au Front National.

Le 1er Mai comme point de départ

La mobilisation dans le cadre de l’élection présidentielle avait débuté bien avant le premier tour dans notre réseau avec la une tribune organisée au SNEE permettant aux représentants des candidats de venir présenter leur programme en matière d’enseignement supérieur et de jeunesse. Par la suite les fédérations telles que la FACE 06 ou encore GAELIS avait lancé des plateformes comparatives des programmes des 11 candidats. De même, nombreuses sont les fédérations à avoir organisé des débats avec des représentants des candidats comme la Fed’Artois ou InterAsso Nantes.

Après le premier tour, la position était claire : faire barrage au Front National. Pour mener à bien le front républicain le rendez-vous du 1er Mai sonnait comme l’opportunité pour la société civile de porter un message unitaire. C’est dans ce contexte que la FAGE s’est associée à une mobilisation sur la place de Stalingrad à Paris avec notamment l’UNSA, la Mutualité Française, la CFDT, SOS Racisme, la FIDL, la LICRA. Tous unis devant plusieurs centaines de militants les représentants des organisations ont pu s’exprimer en portant le message résumé dans les deux hashtags relayés sur les réseaux sociaux : #PourMarianne #ContreMarine. En Région aussi les fédérations étaient mobilisées à l’image de la Fé2A présente au rassemblement place du Ralliement à Angers ou encore la FédéB qui a pris par à une mobilisation le 4 Mai.

Un rassemblement en musique pour la démocratie

Face à la montée des discours de haine et de division, encouragés par la qualification de Marine Le Pen au second tour de l’élection, nous souhaitions montrer que la société civile, les associations et à fortiori les jeunes restent mobilisés contre le FN. La FAGE, en partenariat avec SOS Racisme et l’UEJF, a donc été à l’initiative d’un grand concert place de la République à Paris le 4 Mai. Le collectif “la République Réplique” a réussi à fédérer plus d’une trentaine d’associations de divers horizons pour faire “face à la haine, face à Le Pen”. Ce sont ainsi plusieurs milliers de personnes qui se sont réunies durant plus de cinq heures de concert.

La réussite de cet événement nous la devons aussi et surtout à une programmation d’artistes engagés qui ont bénévolement porté la voix de tous les militants qui refusaient le discours dangereux du “Ni Ni”. Les Wampas, FFF, Gauvain Sers, Tété, Jane Birkin, Gush ou encore Naive New Beaters se sont relayés sur la scène installée pour l’occasion. Entre deux morceaux des personnalités ont également tenu à montrer leur engagement à l’image d’Audrey Pulvar ou encore de Cali et M qui avaient préparé des messages vidéo pour pallier leur absence. Une des têtes d’affiche de la soirée, le britannique Pete Doherty, a conclu le concert en rappelant comme l’Europe avait besoin de la France et que la “Frexit” devait mener tous les citoyens aux urnes contre Marine Le Pen et pour préserver notre démocratie. Ce rassemblement s’est terminé par un moment fort, suivant la violoniste de l’artiste d’outre manche, la foule a entonné une marseillaise vibrante dans la nuit parisienne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies