APL : le gouvernement s’en prend au porte-monnaie des étudiants !

22/07/2017

Deux mois, c’est le temps qu’il aura fallu au gouvernement pour s’en prendre au budget de l’Enseignement Supérieur et pour désormais s’attaquer au porte-monnaie des étudiants. Aujourd’hui, c’est aux Aides Personnalisées au Logement (APL) que Bercy s’attaque.
 
Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes Publics a affirmé la volonté du gouvernement de réduire de 60€ par an les Aides Personnalisées au Logement des 800.000 étudiants qui en bénéficient, dès le 1er octobre. Alors que plus de 60.000 bacheliers sont en détresse, faute d’affectation dans APB, la poursuite d’études se voit aujourd’hui doublement remise en cause.
 
L’accès au logement est crucial pour permettre aux jeunes d’être autonomes. Dans un contexte où un étudiant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté, le logement représente plus de la moitié du budget mensuel d’un étudiant. La FAGE ne peut tolérer que l’on continue de précariser la jeunesse sous couvert de “mesures d’économie”.
 
La FAGE déplore cette mesure dangereuse et injuste. Elle demande au Gouvernement et au Président de la République de prendre leurs responsabilités pour préserver l’accès au logement autonome des jeunes, ainsi qu’à la décohabitation et à la mobilité, nécessaires pour la poursuite de leurs études, comme pour l’accès à l’autonomie. Elle demande au gouvernement de ne pas matraquer le portefeuille des étudiants en revenant sur cette mesure injuste, d’ouvrir une vraie réforme des aides sociales étudiantes afin d’assurer une réelle démocratisation de l’ESR et de lancer sans délais le plan 80.000 logements annoncés dans le programme du Président de la République. 
 
La FAGE rappelle l’impératif de placer en priorités d’action pour le logement des jeunes les mesures suivantes :

  • L’extension et la généralisation des dispositifs de cautionnement, à l’instar du dispositif VISALE 
  • Un plan d’urgence de construction et de réhabilitation de logements à destination des étudiants 
  • La généralisation de l’encadrement des loyers dans le secteur privé, basée sur un loyer de référence en fonction du bassin de vie


Depuis le début du quinquennat, la jeunesse est prise à partie : le vase déborde ! L’Assemblée Générale de la FAGE a adopté une motion de mobilisation sous condition pour alerter le gouvernement sur les conséquences directes de l’ensemble des mesures lancées ainsi que sur l’impérieuse nécessité d’investir pour l’accès aux études de chacun.