Augmentation des frais d’inscription des étudiants internationaux : La FAGE appelle au rassemblement du 1er décembre 2018

26/11/18

Samedi 1er décembre 2018 auront lieu à Paris et partout en France des rassemblements visant à dénoncer les annonces effectuées par le Premier Ministre le lundi 19 novembre lors du dévoilement de la stratégie "Bienvenue en France".

La FAGE, première organisation étudiante de France, appelle également au rassemblement samedi 1er décembre sur la place du Panthéon à Paris à partir de 12h mais également partout en France, au côté de nombreuses autres organisations.

La stratégie "Bienvenue en France" prévoit d’augmenter les droits d’inscription des étudiants internationaux non ressortissants de l’Union Européenne. Ils représenteraient ainsi une somme de 2 770 euros en licence et 3 770 euros en master et doctorat, soit une multiplication par 15 par rapport aux frais actuels.

La FAGE, attachée à un service public d’enseignement supérieur et de recherche ouvert et gratuit, s’oppose à toute augmentation des frais d’inscription, y compris lorsqu’elle ne concerne qu’une seule catégorie d’étudiants. Cette augmentation renforcerait une reproduction des déterminismes sociaux et empêcherait la démocratisation effective de l’enseignement supérieur et l’élévation globale du niveau de qualification dans la société. La FAGE n’a eu de cesse de rappeler que l’investissement dans l’enseignement supérieur paie, y compris pour les étudiants internationaux : selon un rapport de Campus France d’octobre 2018, si les étudiants internationaux coûtent à l’Etat 3 milliards d’euros, ils apportent 4,65 milliards à l’économie nationale.

Pourtant, les étudiants internationaux sont parmi les premiers à souffrir de la précarité en France. Au-delà de l’illisibilité du système administratif, ils n’ont pas accès aux bourses du CROUS, doivent payer un visa et justifier de 7 380 euros sur leur compte pour pouvoir entrer en France. Cette augmentation des frais d’inscription apparaît donc incohérente car elle ne répond pas aux vrais enjeux d’attractivité de la France pour les étudiants internationaux qui passe par une simplification du système d’entrée et de séjour sur le territoire.

Alors que les attaques à la gratuité de l’enseignement supérieur se multiplient, qu’un système à double vitesse renforce les inégalités entre étudiants, la FAGE demande depuis plusieurs mois un moratoire sur l’augmentation des frais d’inscription en France. La FAGE n’a eu de cesse de rappeler que l’augmentation des frais d’inscription créait des effets d’éviction, une forte autocensure et empêchait une démocratisation effective de l’enseignement supérieur. Cette augmentation est donc dangereuse car elle ouvre en plus la voie à une différenciation des frais d’inscription pour tous les étudiants, ce qui serait encore plus inacceptable

La FAGE demande donc :

  1. L’abandon de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants non ressortissants de l’Union Européenne
  2. La suppression des exigences financières nécessaires à l’obtention d’un visa
  3. La création d’un Guichet Unique d’accueil des étudiants internationaux
  4. L’accès aux aides du CROUS pour les étudiants internationaux
  5. Un moratoire sur l’augmentation des frais d’inscription en France