Mobilisation pour le climat : la jeunesse n’est pas prête à abandonner son combat !

05/06/19

Le vendredi 24 mai 2019, les jeunes étaient de nouveau mobilisés dans les rues pour faire entendre leur inquiétude sur le changement climatique et le réchauffement de la planète.

Depuis les premières heures, la FAGE et son réseau ont rejoint ces mobilisations pour dénoncer l’inaction des différents gouvernements sur ces enjeux fondamentaux.

Deux mois après la mobilisation massive du 15 mars 2019, les jeunes ont repris leurs pancartes et slogans pour une nouvelle mobilisation dans les rues du monde entier. Ainsi, les jeunes se sont mobilisés dans plus de 1 600 villes de 120 pays. Une mobilisation qui dépassait déjà les frontières en mars dernier et qui remplit toujours son objectif de mobilisation. En France, ce sont plus de 50 000 jeunes qui ont défilé dans plus de 70 villes françaises.

Pour cette seconde mobilisation mondiale, de nombreux acteurs ont souhaité apporter leur soutien à la mobilisation. Parmi eux, 130 scientifiques travaillant dans le domaine du climat et de l’environnement ont apporté leur soutien à la grève des jeunes. Mais ce sont également 85 associations et syndicats qui ont rejoint l’appel à mobilisation du 24 mai, preuve que la cause rassemble et doit être une priorité.

Depuis plusieurs années, et notamment depuis la Conférence des Parties de 2015 qui s’est déroulée en France, la FAGE s’emploie à sensibiliser les jeunes aux questions climatiques et au développement durable. Toujours sous le prisme des Objectifs de Développement Durable, ces actions s’inscrivent dans une logique économique, sociale et écologique. Il est important de prendre en compte l’ensemble des dynamiques sociétales pour mener un projet d’ampleur et ambitieux pour notre société. Au-delà de ses actions auprès d’un réseau de 2 000 associations, la FAGE accompagne les initiatives collectives d’autres acteurs.

Ainsi, avec dix-neuf organisations, la FAGE a construit les 66 propositions du « Pacte pour le pouvoir de vivre » pour faire face à l’urgence climatique et sociale de notre société. Ce pacte doit permettre de réinventer le bien commun pour refaire société et de remettre l’exigence de solidarité et de justice sociale au cœur de l’économie. Cette vision sociétale, portée par la FAGE, est indissociable d’un monde plus durable, tourné vers un avenir pensé sur le temps long.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies