Le Trophée « Sylvain Broussard » : nouvelle édition aux Assoliades 2019 !

10/17/19

Depuis plusieurs années, les Universités d’Été de la FAGE sont l’occasion pour certaines fédérations de mettre en avant leurs projets auprès des 350 participants. Renommé «Trophée Sylvain Broussard» en hommage à un ancien président de la FAGE décédé en 2018, c’est un moment important pour les associations qui innovent de plus en plus chaque année pour convaincre les étudiants présents. 

Cette année, dix projets ont été présentés lors du Café des Initiatives Étudiantes. Chaque fédération a, pendant 90 secondes, présenté les enjeux de son projet et l’apport aux étudiants. De nombreuses thématiques sont alors abordées comme la santé, l’éducation populaire ou encore le bien-être. Voici un aperçu des six projets retenus par les participants à la fin de cette première phase de vote, qui seront départagés au 30ème Congrès de la FAGE en septembre 2019. Les trois lauréats désignés lors de la Project Fair du Congrès en Septembre, bénéficieront d’un accompagnement financier et humain offert par la FAGE. 

Le projet «Femmes en Sciences» présenté par l’AFNEUS

Les femmes sont sous-représentées dans les filières scientifiques. Ces dernières hésitent trop souvent à concrétiser leurs ambitions à cause de stéréotypes sociétaux persistants (phénomène d’autolimitation).

Les objectifs sont de sensibiliser, de déconstruire les clichés et stéréotypes entourant la place des femmes dans le milieu scientifique et de faire évoluer les mentalités en montrant au grand public la place prépondérante que les femmes scientifiques ont occupé sans reconnaissance publique notable auparavant et celle qu’elles occupent aujourd’hui. Ces actions ont également pour but d’encourager les collégiennes et les lycéennes à s’engager dans des études scientifiques, et valoriser les jeunes femmes en premières années d’études scientifiques.

Ce projet est à destination de l’ensemble de la population, certaines actions étant cependant destinées à certaines cibles. Femmes En Sciences a pour vocation de lutter contre les discriminations et permettre une égalité femmes-hommes dans l’ensemble des cursus et carrières scientifiques au sens large d’ici plusieurs années (passage des jeunes générations sensibilisées vers le monde actif).

Le projet est composé de neuf actions qui ont pour vocation d’évoluer en fonction des avancées en faveur de l’égalité femmes-hommes. Interventions dans les établissements du secondaire, création de contenu (vidéo, image, expositions), et développement de serious games sont au programme ! Les actions du projet Femmes En Sciences ont pour vocation d'être gratuite afin de permettre à touts d’avoir le même accès à l’information et aux messages de sensibilisation.

Le projet «Échange culturel» présenté par la Fédé B

Attachée aux enjeux d’ouverture culturelle, la Fédé B développe un projet culturel ambitieux. L’objectif est de réaliser un échange culturel axé sur la jeunesse avec la ville de Kiel en Allemagne en mettant en lien jeunes artistes, culture européenne et valorisation des talents étudiants.

Pour ce faire, la Fédé B a décidé de mettre en lien son projet avec d'autres déjà existants afin de développer un nouveau projet innovant tout en renforçant les liens territoriaux et en donnant sens aux politiques existantes. Elle s’appuie ainsi sur le festival Les Pétarades qu'elle organise en fin d’année universitaire et le jumelage de la Métropole brestoise avec la ville de Kiel en Allemagne.

“La ville de Kiel possède un festival appelé Kieler Woche, dans lequel un tremplin jeune est mis en place. Le vainqueur vient jouer en Bretagne lors de la période de rentrée. De son côté, la Fédé B s'appuie sur le tremplin des Pétarinettes, mis en place en 2011. Le vainqueur va jouer aux Pétarades, mais surtout, en Allemagne, autour d’un programme riche et cosmopolite. Ce programme s’inscrit sur une semaine pendant laquelle les participants partagent leurs expériences avec l’organisation, visitent le Playground (l’endroit réservé aux jeunes), participent et contribuent à des animation culinaires et linguistiques. C’est aussi l’occasion de rencontrer et d’échanger avec des acteurs institutionnels et étudiants participant à la vie étudiante de Kiel. La groupe voyageant au côté de la Fédé B aura lui, l’occasion de passer du temps en studio, et se produire sur scène.”

Le projet «Semaine de sensibilisation au handicap» présenté par la FNEO

Pendant une semaine, les associations des étudiants en orthophonie feront des actions de sensibilisation au handicap sur les campus ou dans leur ville respective. Chacune est libre de faire ce qu’elle souhaite.

Certaines ont pour projet de faire un repas à l’aveugle au restaurant universitaire, d’autres des Olympiades en situation de handicap ou des parcours en fauteuil roulant etc. Elles sont libres de choisir à quel type de handicap ils veulent sensibiliser.

Pour ce qui est de l’avant-première 2019, celle-ci aura lieu à la faculté de Marseille, le samedi 5 octobre. Cet après-midi-là, seront organisées des conférences autour du handicap (polyhandicap, autisme et handicap sensoriel).. Des personnes institutionnelles et des médias seront sollicités pour cet événement. Cette avant-première de la SSFH sera ouverte à toutes les étudiantes et étudiants en orthophonie souhaitant y participer, mais aussi à des personnes extérieures, afin de sensibiliser et de faire découvrir le handicap à un plus large public.

Les objectifs du projet sont de sensibiliser le grand public et plus particulièrement la jeunesse, les étudiants au quotidien des personnes en situation de handicap et à leur inclusion dans la société en proposant des activités ludiques. Cette semaine a pour but d’aboutir à une réflexion, une prise de conscience en informant la jeunesse sur ces questions sociétales et politiques.

Le projet «Panier de légumes» présenté par la BAF

L’objectif est la promotion de la santé et du bien-être étudiant dans le cadre du Plan National NutritionSanté Manger-Bouger) à faible coût afin de lutter contre la précarité étudiante.

Il prend la forme d’une distribution toutes les deux semaines (hors période de vacances) de paniers de légumes à bas prix par les associations étudiantes.

Les étudiants commandent les paniers auprès des associations, puis les associations remontent à la fédération le nombre total de commandes. La BAF commande ensuite à un grossiste local une quantité de légumes correspondante au nombre de commandes, qui est ensuite reçue au campus. Enfin, les paniers sont confectionnés et distribués par les associations.

Les paniers ont un coût de 5€ (chez un grossiste) ou plus et sont distribués à 3€ aux étudiants. Dans une perspective de développement durable, le panier est distribué dans un sac réutilisable consigné à 1€

Le projet «Educ’Tour» présenté par l’ANESTAPS

L’Educ'Tour est un projet organisé par les associations, au sein d’une UFR, d’une université ou d’une ville pendant une semaine. Il propose, par de nombreux moyens d’éducation populaire de permettre aux jeunes de se saisir des sujets extra-universitaires. Lors de la semaine, une première partie est dédiée aux échanges par les pairs pour partager et s’informer sur la thématique choisie.

Après ce temps permettant une montée en connaissances sur ce sujet, vient un temps d’échanges avec des professionnels de la thématique : associations, professionnels. Le but étant de confronter l’avis des professionnels et l’avis de la jeunesse informée les jours précédents.

La troisième et dernière étape, consiste à trouver des perspectives avec les personnes sensibilisées et conscientes des enjeux pour transformer la société.

L’objectif principal de ce projet est d’instaurer les universités comme des espaces de dialogue social, vecteur d’émancipation de la jeunesse.

De plus, cela permet de créer des temps de proximité et d’échanges avec les étudiants que nous représentons et à la suite de trouver des actions menées avec l’ensemble du public touché.

La perspective de développement de ce projet est d’effectuer ce projet à plus grande échelle en collaboration avec les associations étudiantes et les fédérations territoriales sur les universités    et les villes. A terme, l’enjeu est d’identifier nos associations et fédérations comme acteurs incontournables d’éducation populaire sur le territoire et impulser des universités innovantes en ce sens.

Le projet «Semaine du Bien-Être» présenté par la FNESI

La FNESI cherche à solutionner le mal-être étudiant par ses propositions et ses projets. Que ce soient les situations financières, le manque d’activité sportive, l’isolement, un sentiment de mal être ou de stress... Les associations étudiantes représentent un maillon essentiel de la vie étudiante et peuventproposerdesactivitéspouraméliorerlesconditionsdevieetd’étudesdesétudiant.e.s.

Afin d’agir pour la prévention et la promotion de la santé, plusieurs thématiques sont donc identifiées permettant de cibler les besoins des étudiant.e.s :

  • Éducation nutritionnelle et promotion de l’activité physique;
  • Promotion du bien-être ;
  • Renforcer les moments de cohésion;
  • Faire place à la détente
  • Éducation à la sexualité, à la contraception et aux IST;
  • Sensibilisation aux conduites à risques.

Cette semaine est réalisée par les étudiant.e.s et pour les étudiant.e.s. Ce projet privilégie l’inter professionnalité, la solidarité et la cohésion dans toutes les actions mises en place.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies