Retour sur le congrès des 30 ans de la FAGE à Strasbourg

09/10/2019

Du 26 au 29 septembre 2019 s’est tenu le XXXe Congrès National de la FAGE à Strasbourg. Organisé cette année par l’Association Fédérative Générale des Etudiants Strasbourgeois, le congrès national est un temps fort de la démocratie de la FAGE. C’est plus de 300 militant.e.s qui ont pu participer à des temps de formation, des tables-rondes, des temps de partage et enfin à l’Assemblée Générale annuelle de l’organisation avec le renouvellement du bureau national.  

S'inspirer du passé pour construire l’avenir

Au total, ce sont près d’une quinzaine de créneaux de formation que les participant.e.s ont pu suivre sur des sujets divers et variés. 

L’objectif de ces temps était de comprendre comment avaient évolué les espaces de la jeunesse et de l’enseignement supérieur afin d’en tirer des conclusions pour appréhender les évolutions futures. Des formations sur l’historique des universités depuis la première université de Bologne ont pu mettre en exergue les évolutions actuelles autour des établissements publics expérimentaux. 

Durant les temps d’échanges, l’Association des Anciens et Amis de la FAGE (AAAF) a pu intervenir pour discuter avec les participant.e.s de l’engagement à la FAGE depuis sa création en 1989. Montrer les évolutions de la FAGE et de ses engagements pour que chacun prenne conscience de l’histoire de l’organisation dans laquelle il.elle s’engageait. 

Les congressistes ont par ailleurs pu assister en avant-première à la projection du film documentaire sur l’engagement des jeunes, notamment au sein de la FAGE. Le film met en avant la place des associations étudiantes sur les campus dans les projets de solidarité, l’accompagnement des jeunes et l’animation de vie de campus.

L’activité culturelle au cœur de ce congrès

L’AFGES a su proposer un évènement mêlant formations, table rondes, temps démocratiques et institutionnels, mais aussi des moments forts mettant le fait culturel à l’honneur auprès des militant.e.s de la FAGE. L’AFGES, fédération très attachée à la question de la diffusion de la culture pour toutes et tous a pu montrer aux participant.e.s qu’il était primordial pour les associations étudiantes de s’emparer de cet enjeu central dans le promotion du lien social et de la lutte contre l’isolement.  

A ce titre, l’Orchestre Universitaire de Strasbourg a pu proposer une représentation musicale dans les murs du Palais Universitaire de Strasbourg. Le temps pour le président de l’AFGES de montrer aux associations étudiantes que la culture doit avoir une place importante au sein de nos projets. L’Orchestre Universitaire de Strasbourg est d’ailleurs adhérent à l’AFGES et est un appui pour permettre à l’AFGES de mener des actions de promotion de la culture.

Cet évènement fut également le moment pour les congressistes d’enrichir leur rapport à l’activité culturelle grâce à un temps de représentation d’improvisation théâtrale le vendredi soir. Les comédien.ne.s ont d’ailleurs pu aborder les questions de la vie étudiante sous un prisme humoristique pour permettre de dédramatiser certaines situations que peuvent rencontrer les étudiant.e.s au quotidien.

Tirer les bilans de l’année, et définir les perspectives futures

Lors de l’Assemblée Générale Ordinaire les fédérations, les associations et les syndicats membre de la FAGE ont voté le bilan d’activité du bureau sortant à 78% et ont renouvelé leur confiance à Orlane François et élu la liste “Agir au quotidien, construire une société durable”.

Cette élection confirme le projet politique de la structure et permet de réaffirmer nos revendications.

Tout d’abord la FAGE restera fortement mobilisée sur la question des Etablissements Publics Expérimentaux. Ces récents projets ne vont pas dans le sens d’une gouvernance collégiale donnant aux étudiant.e.s une place principale. Attachée à un enseignement supérieur accessible à toutes et tous, la FAGE ne pourra accepter le renforcement d’un enseignement supérieur à deux vitesses.

De plus, la FAGE sera mobilisée sur les questions de protection sociale. Elle donnera priorité à la réforme nécessaire des aides sociales à destination des jeunes, dont la précarité se renforce chaque jour. 

Enfin, l’année 2020 sera marquée par l’élection des représentant.e.s aux conseils municipaux. La FAGE, organisation de jeunesse, devra permettre l’implication de l’ensemble des jeunes à ces échéances afin d’en comprendre les enjeux et de porter nos revendications pour la jeunesse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies