Précarité étudiante : le réseau de la FAGE continue son combat !

04/12/2019

Depuis plusieurs années maintenant, l'ensemble du réseau de la FAGE lutte, milite et agit de manière concrète sur les campus et auprès des pouvoirs publics pour mettre fin à la précarité qui touche les jeunes et les étudiant.e.s

Après 2 motions déposées dans les instances nationales du CNESER et du CNOUS, afin tout d’abord d'apporter un soutien au jeune qui s'est immolé par le feu à Lyon en octobre dernier, mais aussi de demander à ce que la politique sociale à destination des étudiant.e.s soit concrètement renforcée, la communauté universitaire a organisé une journée d'actions, de sensibilisation, et de lutte contre la précarité. 

Ainsi le 26 novembre dernier l'ensemble du réseau de la FAGE s’est mobilisé à travers des conférence, des repas gratuits, des murs d'expressions et de la communication sur les dispositifs que mettent en place les associations étudiantes... Le 26 novembre dernier ce sont l'ensemble des fédérations de la FAGE qui ont proposé des actions locales pour discuter précarité et sensibiliser les étudiant.e.s et plus généralement l’opinion publique. Autant d'actions qui dénoncent la situation précaire dans laquelle les jeunes se trouvent aujourd’hui encore en France. 

Pour rappel, les chiffres sont alarmants : 20% des étudiant.e.s vivent sous le seuil de pauvreté. 1 étudiant.e sur deux est contraint de se salarier, 1 sur 3 a déjà renoncé à des soins, 65% sautent régulièrement des repas … Alors, depuis 10 ans maintenant, les associations étudiantes ont décidé d’agir avec notamment la mise en place d’épiceries sociales et solidaires, les AGORAé, permettant à des milliers de jeune de pouvoir se nourrir. Cependant, cette action vient combler un manquement du service public et de l’Etat sur lequel il est urgent de revenir. 

Les récentes annonces du gouvernement sont encore trop insuffisantes, et la FAGE continuera à demander une augmentation immédiate du montant des bourses ainsi qu’une réforme en profondeur de ce système aujourd’hui dépassé et inadapté. Pour cela, il est nécessaire que le gouvernement face de ce sujet une priorité politique pour qu’elle se transforme en une priorité budgétaire. Sans cette priorité budgétaire forte, aucune réforme ne pourra venir mettre fin à la situation de grande difficulté que vivent de trop nombreux étudiant.e.s. L’annonce récente du gel des loyers en résidence CROUS, revendication de la FAGE, ne peut qu'être salué mais il faut aujourd’hui aller bien plus loin. 

Nous attendons aujourd’hui des engagements forts du gouvernement, sans quoi le réseau de la FAGE n’hésitera pas à continuer et à amplifier ses actions. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies