Le projet de la FAGE continue de convaincre les étudiant.e.s !

26/02/2020

Depuis la rentrée universitaire 2019, les universités françaises voient leurs conseils universitaires se renouveler. Ces renouvellements qui se traduisent par des élections étudiantes par scrutin direct, permettent à certains étudiants de former des listes afin de représenter l’ensemble de la communauté étudiante de leur université et aux autres de choisir celles et ceux qui les représenteront.

A travers son réseau d'associations étudiantes, la FAGE, forte de son expérience en matière de représentation étudiante depuis maintenant trente ans, a soutenu sur la quasi-totalité des territoires des listes “BOUGE TON CAMPUS” ou “BOUGE TA FAC”, afin de proposer un modèle progressiste et efficace de représentation étudiante.

Le projet de la FAGE, axé sur la représentation et les actions de terrain se traduisant par de l’innovation sociale, plaît aux jeunes, et cela se ressent sur les campus dans les résultats des élections étudiantes.

En effet, après plus d’une vingtaine d’échéances électorales, l’audience de FAGE progresse ; les étudiants ne cessent de faire confiance à la première organisation étudiante, renforçant ainsi une implantation forte sur l’ensemble du territoire.

Les initiatives locales se développent de plus en plus avec le soutien de la FAGE, afin de proposer un projet pragmatique autour de thématiques du quotidien, avec des actions de terrains simples et efficaces, faites par et pour des étudiants.

Si chaque territoire a ses propres spécificités ainsi que ses problématiques locales, la FAGE à travers son réseau, sait adapter et approprier la défense des droits et les projets, de manière à intéresser, représenter et défendre les étudiants.

Les enjeux dans les conseils d’universités sont immenses : mise en place des nombreuses réformes comme l’arrêté licence, les études de santé, les établissements publics expérimentaux… Il est nécessaire de s'appuyer sur des élus formés, qui suivent un programme ambitieux sur ces problématiques. Ainsi, le réseau de la FAGE doit savoir répondre présent, pour toujours mieux convaincre les étudiants mais surtout, mieux les représenter. 

Toutefois, cette progression en faveur des listes soutenues par la FAGE ne doit pas être un frein au travail de sensibilisation effectué afin d’augmenter le taux de participation. En effet, même si le taux de participation semble augmenter sur certaines universités, celui-ci reste globalement bien trop faible. Une vigilance doit être accordée quant à ce faible taux de participation, et des actions de communication et de sensibilisation doivent être mises en place afin de valoriser ces temps démocratiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies