Covid19 : Le confinement n’arrête pas l’action des associations étudiantes

02/04/2020

La période de confinement est un moment très particulier pour la population. Malheureusement chez de nombreux jeunes elle est propice à un isolement social qui peut s’avérer dramatique. 

Quotidiennement la FAGE et ses fédérations agissent pour lutter contre l’isolement social, et durant cette période de nombreuses actions se sont mises en place pour permettre aux jeunes de créer un lien social, d’accéder aux informations ou tout simplement d’offrir un divertissement au cours de ces journées qui peuvent paraître longues pour les étudiant.e.s en confinement.

Informer et accompagner les étudiant.e.s

Pendant la période de confinement, de nombreuses informations sortent tous les jours. Certaines vont concerner directement la vie des jeunes, et dans ce paquet d’information il est important d’arriver à faire le tri pour en vérifier l’authenticité et appréhender celle qui va nous concerner directement. 

De nombreuses fédérations de la FAGE ont donc décidé de mettre en place des systèmes d’information et surtout d’accompagnement pour permettre aux étudiant.e.s et plus globalement aux jeunes de ne pas être perdus et de faire valoir leurs droits pendant cette période particulière. 

Les réseaux sociaux, les outils de discussion instantanée ou encore les hotlines sont donc mises en place, avec pour objectif de pouvoir répondre à un maximum de personne. 

Diversifier les moyens de communication avec les jeunes permet de pouvoir toucher un maximum de personne. Par exemple la hotline mise en place par la FEDER et Fédélor permet aux jeunes n’ayant pas accès à un ordinateur ni même à un smartphone d’avoir tout de même accès aux différentes informations. 

Venir en aide aux étudiants les plus précaires grâce auxAGORAé

Malgré la fermeture de certaines AGORAé, d’autres restent ouvertes et innovent dans leurs distributions, tout en respectant les mesures de sécurité sanitaire. Port de masque et de gants par les bénévoles et volontaires, désinfection régulière des locaux, nombre limité de personnes en même temps et distanciation d’un mètre minimum ont notamment été mis en place.

En plus de ces mesures sanitaires, d’autres adaptations ont été trouvées par les bénévoles. Les horaires d’ouverture ont été aménagés, et pour les locaux situés au sein des universités fermées, les bénévoles innovent : livraison de paniers repas dans les cités universitaires, délocalisation des points de distributio naux abords des universités, permanences ambulantes dans des Jumpy... les aliments et produits de première nécessité sont délivrés malgré tout !

Le rôle des associations étudiant.e.s dans cette période de crise peut également prendre une autre ampleur : la solidarité doit s’exercer à tous les niveaux et pour toutes et tous. C’est pour cela que certaines AGORAé ont décidé d’ouvrir l’épicerie à un public plus large en accompagnant des personnes non étudiantes ou bien en livrant des associations de solidarité pour les aider à avoir un stock de denrées suffisant ! 

Mettre en place des animations spéciales confinement

Afin de lutter contre l’isolement social, d’autant plus marqué en cette période de confinement, les associations redoublent d’effort pour animer la vie étudiante. Pour cela, de nombreux projets ont vu le jour.

Des projets interactifs ont pu être mis en place par de nombreuses fédérations, afin de proposer un contenu diversifié et de maintenir, ou même de créer le lien entre les étudiant.e.s, tels que des salons d’informations ou FAQ avec Discord, des espaces de jeux, des podcasts, ou des échanges sur des DIY, des recettes de cuisine, des idées de films ou de musique... D’autres se concentrent sur de l’entraide en faveur de la réussite des études, des formations à distance, des tutorats, des vidéos résumant des cours, etc. Des playlists collaboratives ont également pu voir le jour, ou encore des concours de photographie, ou de dessin. D’autres actions plus sportives ont pu être mises en place, afin d’apporter aux étudiant.e.s des conseils pour maintenir leur activité physique malgré un confinement dans un appartement, et sans matériel. Des campagnes de promotion du bien-être étudiant sont aussi partagées sur les réseaux sociaux, pour veiller à la santé mentale des jeunes.

Ainsi, de multiples réponses aux enjeux d’information et d’isolement social sont apportées quotidiennement aux jeunes par le réseau de la FAGE. Le confinement n’arrête pas l’action des associations étudiantes !

Les initiatives du réseau de la FAGE mises à l’honneur dans la presse ici.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies