Péril étudiant : Des annonces attendues pour le monde universitaire.

Ce 21 janvier, le Président de la République, a annoncé plusieurs mesures à destination des étudiant.e.s : 

  • Tout.e étudiant.e qui en fera la demande pourra revenir en présentiel à l’université, à raison d’un jour par semaine; 

  • Les CROUS proposeront dorénavant deux repas à 1€ pour tou.te.s les étudiant.e.s qu’ils et elles soient boursier.e.s ou non;

  • La mise en application du “chèque psy” permettant la consultation d’un.e professionnel.le sans avoir de frais à avancer.

Depuis près d’un an, la crise de la CoVid-19 touche notre pays. Depuis près d’un an, des centaines de milliers de jeunes sont dans une situation dramatique. A l'issue du premier confinement, déjà, 84% d’entre eux déclaraient que la crise avait provoqué un décrochage dans leur formation d’après l’enquête FAGE effectuée par IPSOS. Plus inquiétant encore, 23% d’entre eux avaient déclaré avoir eu des pensées suicidaires durant le confinement.

Consciente des dangers de la pandémie qui frappe le monde, la FAGE ne peut cependant rester muette face à la détresse qui impacte les étudiant.e.s. Les enjeux sont grands pour la communauté universitaire, car il s’agit d’une part d’assurer la sécurité de chacun.e d’un point de vue sanitaire, mais d’autres part de permettre aux étudiant.e.s de poursuivre leurs études dans un cadre sain.

C’est pourquoi la FAGE demande un retour en présentiel corrélé à un protocole sanitaire strict, construit avec l’ensemble des acteur.ice.s universitaires. Nous resterons attentifs et attentives à ce que ce retour en présentiel soit effectif rapidement et de manière homogène sur l’ensemble du territoire.

L'intégralité des services de restauration du CROUS en vente à emporter doivent ouvrir à nouveau afin de permettre aux plus précaires de se nourrir convenablement. Il est primordial que cette réouverture s’accompagne de la mise en place de lieux permettant aux étudiant.e.s de se restaurer dans un environnement sanitaire sécurisé et ainsi éviter l’attroupement lors de la pause méridienne.

Nos universités ne pourront assurer leurs missions qu’avec un réel effort sur le recrutement de personnel administratif et d’enseignant.e.s, il faut dès lors acter l’augmentation de moyens dédiés à l’accompagnement pédagogique et l’encadrement administratif. De la même façon, un investissement majeur dans les services de santé universitaires et dans les filières en difficulté est indispensable.

Bien que les annonces du Président de la République soient un premier pas satisfaisant pour répondre de façon urgente à la détresse des étudiant.e.s, elles sont loin d’être une panacée et il est primordial de continuer les efforts en direction de la communauté universitaire. Pour ces raisons, la FAGE maintient l’appel à mobilisation sur tout le territoire le 26 janvier prochain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies