26 Janvier 2021 - Carte des mobilisations

23/01/2020

Le 21 janvier dernier, la FAGE a appellé l’intégralité des étudiant·e·s à ré-investir physiquement leur université, sur l’ensemble du territoire français aux côtés de nos associations, le 26 janvier 2021 dans le strict respect des mesures sanitaires.

Mais pourquoi la FAGE appelle à la mobilisation ? Quelles sont nos revendications ? Dans quelles villes je peux me mobiliser ?

Le 26 janvier 2021, je me mobilise pour la réouverture des universités !

Depuis près d’un an, la crise de la COVID-19 touche notre pays. Depuis près d’un an, des centaines de milliers de jeunes sont dans une situation dramatique. A l'issue du premier confinement, déjà, 84% d’entre eux déclaraient que la crise avait provoqué un décrochage dans leur formation d’après l’enquête FAGE effectuée par IPSOS. Plus inquiétant encore, 23% d’entre eux avaient déclaré avoir eu des pensées suicidaires durant le confinement.

Consciente des dangers de la pandémie qui frappe le monde, la FAGE ne peut cependant rester muette face à la détresse qui impacte les étudiant·e·s. Les enjeux sont grands pour la communauté universitaire, car il s’agit d’une part d’assurer la sécurité de chacun.e d’un point de vue sanitaire, mais d’autres part de permettre aux étudiant.e.s de poursuivre leurs études dans un cadre sain.

Les revendications de la FAGE

La FAGE demande :

  • Un retour en présentiel corrélé à un protocole sanitaire strict, construit avec l'ensemble des acteur·ice·s universitaires 
  • La réouverture des services de restauration du CROUS en vente à emporter, afin de permettre aux plus précaires de se nourrir convenablement, avec la mise en place mise en place de lieux permettant aux étudiant.e.s de se restaurer dans un environnement sanitaire sécurisé et ainsi éviter l’attroupement lors de la pause méridienne
  • L'augmentation de moyens dédiés à l’accompagnement pédagogique et l’encadrement administratif par le recrutement de personnel administratif et d'enseignant·e·s
  • Un investissement majeur dans les services de santé universitaires et dans les filières en difficulté est indispensable

Les mobilisations partout en France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies