Comment faire des économies d'énergie dans son logement étudiant ?

16/02/2021

Les étudiants font aujourd’hui partie des catégories souffrant le plus de ce qu’on appelle la « précarité énergétique ». Le budget serré dont la plupart dépendent chaque mois ne permet pas à chacun de couvrir les besoins énergétiques nécessaires à une vie décente et pourvue d’un minimum de confort. Mais il existe des solutions, applicables au quotidien, afin d’économiser sur sa facture d’énergie tout en faisant un geste en faveur de l’environnement.

Choisir le bon contrat de fourniture d’énergie

Définir ses besoins en énergie

Avant même d’étudier les différentes offres disponibles sur le marché de la fourniture d’énergie, il est important de bien définir les besoins relatifs à son logement. En effet, tous les habitats n’ont pas les mêmes spécificités, et donc pas les mêmes besoins, en termes de puissance ou de débit. Ainsi, vous devrez d’abord collecter certaines informations pour vous lancer plus facilement dans vos recherches : la surface du logement, le mode de chauffage (électrique, gaz ou autre), la puissance du compteur, et le nombre d’habitants du foyer. Sachez également que selon votre lieu de vie sur le territoire, les offres et les fournisseurs d’énergie disponibles peuvent varier, il peut être bon de se renseigner auprès de votre municipalité. 

A partir de là, vous pouvez repérer les différentes offres qui correspondent à vos critères. Il existe de nombreux fournisseurs d’énergie aujourd’hui sur le marché français, des fournisseurs historiques du territoire aux fournisseurs alternatifs revendiquant un engagement spécifique. Vous pouvez par exemple choisir de vous tourner vers un fournisseur spécialisé dans l’énergie verte, issue de sources renouvelables, si vous êtes sensible à la protection de l’environnement. Pour vous aider dans votre étude de marché, sachez qu’il existe de nombreux comparateurs de fournisseurs d’énergie, qui vous permettent de trouver celui qui répondra à vos attentes.  

Choisir un tarif adapté à ses besoins

Les tarifs des offres d’énergie s’articulent autour de deux valeurs : le coût de l’abonnement qui est fixe, et celui du kWh d’énergie qui varie selon les prix du marché. Les logements étudiants sont le plus souvent des studios ou des F1 de petite surface, aussi sont-ils mécaniquement de petits consommateurs d’énergie, sous réserve d’une isolation correcte. Il peut donc être plus intéressant de s’intéresser au prix de l’abonnement qu’au prix du kWh pour faire des économies sur sa facture d’énergie. En revanche, si l’appartement est chauffé à l’électrique, un mode particulièrement gourmand en énergie, il pourra être nécessaire de choisir une offre avec laquelle le prix du kWh sera plus faible. Sachez qu’il existe la possibilité d’annualiser le tarif de la consommation d’énergie pour dépenser de façon régulière, sans avoir de mauvaises surprises. 

Par ailleurs, si vous remarquez que votre logement étudiant est mal isolé, que votre mode de chauffage est très énergivore, ou encore que vos fenêtres ont besoin d’être changées, vous pouvez contacter votre propriétaire et lui parler de Ma Prime Rénov’, dispositif de l’Etat pour inciter aux travaux de rénovation énergétique des bâtiments. Cette aide permet de financer des travaux visant à améliorer la performance énergétique d’un logement, ce qui entraîne une diminution de la consommation d’énergie. 

Adopter les bons gestes au quotidien

Cuisine et chauffage, principaux consommateurs d’énergie

Il existe de petits gestes quotidiens que chacun peut adopter pour réduire sa consommation et donc sa facture d’énergie. Beaucoup sont relatifs à la cuisine et au mode de chauffage, importants postes de dépenses d’énergie. Saviez-vous par exemple que couvrir une casserole d’eau pour la faire bouillir permet de diviser par quatre le besoin en énergie pour une performance similaire ? Pensez-vous à profiter de la chaleur qui est encore émise par votre plaque chauffante une fois qu’elle est éteinte ? Et pour le chauffage, saviez-vous que baisser la température de 1°C permet d’économiser 7% de sa consommation d’énergie ? Pensez-vous aussi à éteindre vos appareils et à baisser le chauffage quand vous vous absentez ? Mises bout à bout, toutes ces petites habitudes simples permettent de réduire sa facture d’énergie. 

Bien gérer sa consommation d’énergie

Il existe des outils qui permettent de bien gérer sa consommation d’énergie au quotidien, comme par exemple le thermostat, qui permet de régler la température de façon précise et personnalisée. On recommande d’ailleurs des températures différentes selon les pièces d’un logement : ainsi, on s’arrêtera plutôt à 17°C dans une chambre, quand on peut monter à 19°C dans un séjour. Pour pallier le problème de la consommation des appareils en veille, on optera tout simplement pour une multiprise, qui permettra d’éteindre plusieurs appareils d’un seul coup et facilement avant chaque départ du domicile. Enfin, dans le cas d’une absence de plusieurs jours, on prendra soin de ne pas stopper complètement son système de chauffage, afin de ne pas laisser s’installer un taux trop élevé d’humidité, mais également de ne pas entraîner une consommation d’énergie trop importante et trop soudaine au moment de votre retour. Pour les absences de plus longues durées - lors de vacances d’hiver par exemple - le mode “hors gel” permet de maintenir un température minimum dans votre logement et préserve de l’accumulation d’humidité. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies