SNEE Édition 2021 : retour sur la table ronde !

Plusieurs enseignements sont à tirer de la table ronde sur le thème "Crise sanitaire : Des perspectives favorables pour une jeunesse éprouvée"

Chaque année depuis 2004 se tient le Séminaire National des Élu.e.s Étudiant.e.s, un temps central dans la vie de la FAGE. A cette occasion se sont tenues un grand nombre de formations mais également une assemblée générale et une table ronde ayant pour objectif de mettre en lumière les perspectives pour les jeunes à l’aube de la sortie de la crise sanitaire.

Une rétrospective des difficultés vécues fut présentée par Bastien Le Dantec, ancien Vice-Président en charge des Affaires de Santé désormais étudiant à l’EHESP de Rennes et nommé pour la FAGE à l’Observatoire de la Vie Etudiante. Une confrontation des chiffres issus de l’enquête menée par l’OVE avec celle de Santé Publique France CoviPrev a pu être réalisé et le constat est sans appel : le seul fait d’être étudiant.e est un risque supplémentaire pour tous les aspects inhérents à la santé ou à la condition sociale. 

Des distributions alimentaires à la mise en place de tiers-lieux favorisant la création de lien social pour lutter contre l’isolement sont autant d’actions mises en place par la Fédération des Etudiants d’Auvergne pendant la crise sanitaire. Un panorama de celles-ci a été fait par son président, Anthony Chandès, mettant alors en exergue la solidarité des pairs en cette période si particulière.

Karine Marot poursuivi la table ronde en sa qualité de Vice-Présidente Vie Étudiante à l’Université Gustave Eiffel et professeure agrégée en géographie. Elle relata l’adaptation à la crise sanitaire à la fois du prisme d’une enseignante et d’une personnalité faisant partie de l’équipe présidentielle de l’université et notamment par la mise en place des dispositifs d’accompagnement par les pairs versant santé mentale ainsi que le passage au numérique. Enfin, la secrétaire nationale de la Confédération démocratique du travail Inès Minin conclut la table ronde en présentant les contours d’un dispositif d’accompagnement pour un insertion sociale et financière, une solution unique au cœur des débats médiatiques entre la garantie jeune et l’extension du RSA aux 18-25 ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies