L’Université Inclusive : un nouveau pas pour l’enseignement supérieur

Le 12 mai dernier a eu lieu le premier comité national de suivi de l’Université inclusive, piloté par le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation, pour lequel Sophie Cluzel, secrétaire d’état chargée des personnes handicapées, était également invitée.

Ce comité s’inscrit dans la volonté du quinquennat de travailler à une société plus inclusive.

Lors du comité interministériel du handicap en novembre 2020, de nouvelles propositions ont émergées, notamment dans la perspective d’améliorer l’égalité des chances pour les personnes en situation de handicap dans l’enseignement supérieur. Ainsi, la portabilité des aménagements d’études entre le secondaire et le supérieur, ainsi que la commission de réexamens des vœux en master permettant un cursus adapté, sont les mesures principales annoncées par le ministère en faveur des étudiant.e.s.

La FAGE est partie prenante de ce comité et des réflexions autour du handicap dans l’enseignement supérieur.

Aussi, la FAGE sera incluse dans le deuxième groupe de travail concernant l’accessibilité globale dans l’ESR (examens, vie étudiante etc.).

Nous continuerons donc de porter les positions demandant plus de professionnel.le.s de santé dans les centres de santé universitaires ainsi qu’une meilleure adaptabilité des enseignements, des examens et de l’environnement d’études de manière générale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies