La FAGE réaffirme sa place de première organisation représentative des étudiant·e·s au CNESER

25/06/2021

Ce jeudi 24 juin 2021 avait lieu le dépouillement du scrutin de l’élection des représentant·e·s des étudiant·e·s au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

La FAGE réalise un score fort malgré le déroulé particulier de ces élections en réalisant à elle seule cinq sièges et en creusant l’écart de 393 voix avec la deuxième liste regroupant quant à elle, trois organisations. Cette élection confirme une fois de plus que la FAGE continue de convaincre une large majorité d’étudiant·e·s, lui permettant de réaffirmer sa qualité de première organisation représentative. 

Asseyant son modèle de démocratie participative avec son réseau riche de plus de 2000 associations, la fédération revêt toujours parfaitement son rôle d’organisation de terrain, alliant à la fois des actions concrètes pour pallier les différentes difficultés vécues par les étudiant·e·s et les jeunes tout en leur permettant de s’émanciper et ce, en marge d’une représentation revendicative de leurs besoins auprès des différentes instances locales comme nationales. 

Dans une conjoncture éminemment difficile pour l’ensemble des jeunes et notamment pour les étudiant·e·s heurté·e·s par une crise sanitaire sans précédents, la FAGE prendra ses responsabilités et portera haut et fort la voix de ces dernièr·e·s afin de préserver les valeurs qui leurs sont chères. 

La FAGE continuera par sa majorité et comme elle a toujours su s’y atteler, à œuvrer sans cesse afin de construire un avenir plus juste, un enseignement supérieur durable, accessible à tout·e·s et vecteur d’émancipation pour l’ensemble de celles et ceux qu’elle tend à représenter au quotidien. C’est à la FAGE qu’incombe la responsabilité d’être en première ligne afin de réinventer les formations de demain ainsi que le modèle d’accompagnement social et pédagogique des jeunes et des étudiant·e·s.

La FAGE a été à nouveau élue sur un programme riche de sens et co-construit à l’écoute des besoins qu’elle s’emploiera à défendre sans modération, promouvant la démocratisation de l’enseignement supérieur, encourageant des formations de qualité, approuvant un service public inclusif et plus durable qui n’est nulle autre que le reflet de la société de demain. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies