Election présidentielle 2022 : "50 propositions d'aujourd'hui pour la jeunesse de demain"

25/01/2022

Les jeunes sont, de tous temps, la boussole de notre société. Souvent catégorisée, rarement considérée, la jeunesse subit de plein fouet la situation inédite de notre pays qui laissera sans nul doute de nombreux stigmates.
Preuve de résilience et synonyme d’espoir, cette jeunesse doit être au cœur des préoccupations, mais se retrouve aujourd’hui à l’écart du débat et de la chose publique.

Parce qu’elle incarne l’avenir mais aussi le présent de notre Nation, parce que les jeunes sont la richesse de notre monde, la FAGE, première organisation étudiante de France et ses associations lancent un appel à travers ce plaidoyer pour replacer les attentes de la jeunesse au cœur des décisions politiques.

Il appartient donc aux futurs décideurs politiques d’agir concrètement face à ces faits, non pas de manière palliative, comme nous avons souvent pu l’observer lors des précédents quinquennats, mais bien de façon durable afin d’annihiler tout ce qui condamne aujourd’hui les jeunes à un avenir incertain. 

Parce que les jeunes ne sauraient se résoudre à la fatalité de lourds constats fait à son sujet notamment durant la crise sanitaire - tantôt catégorisée, rarement considérée, pourtant frappée de plein fouet par une pandémie qui n’a qu’exacerbée les difficultés déjà existantes dans le passé - ils présentent leur plaidoyer constitué de 50 propositions.

Pour la FAGE, la société doit enfin reconnaitre son avenir et cet avenir se trouve dans la jeunesse.

Ainsi, elle propose par exemple de :

-         Réformer le système des aides sociales pour les rendre accessibles à toutes et tous et garantir l’égalité des chances

-         Garantir un financement durable de l’enseignement supérieur en y investissant 3% du PIB

-         Faciliter et favoriser l’accès à la santé pour toutes et tous et solutionner le renoncement aux soins des jeunes

-         Rendre le logement digne accessible pour toutes et tous par une réforme des aides au logement

-         Harmoniser les dispositifs d’orientation pour que chaque jeune soit accompagné.e de son entrée à l’université jusqu’à son insertion professionnelle

-         Former 100% de la population aux enjeux de la transition écologique pour préparer le futur

-         Mettre en place des politiques publiques en faveur de l’accueil des étudiant.e.s internationaux et en situation d’exil pour lutter contre les discriminations à l’entrée dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche

-         Travailler à la mise en place concrète du supplément au diplôme et du youthpass pour une meilleure reconnaissance des parcours d’engagement en Europe

-         S’engager activement pour la jeunesse en développant de réelles et ambitieuses politiques publiques

-         Favoriser l’accès à la culture tout au long du parcours du jeune en l’initiant et en lui permettant de découvrir une culture riche et variée accessible pour chacun.e

-         Offrir aux doctorant.e.s des conditions de recherche décentes grâce à un financement du 3ème cycle ambitieux

Le saviez-vous ?

Les citoyens qui ont la nationalité française et seront majeurs au plus tard la veille du scrutin, qui jouissent de leurs droits civils et politiques et souhaitent voter à l’élection présidentielle pourront s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 2 mars 2022 en ligne, et jusqu’au 4 mars en mairie ou par courrier.
L’inscription se fait automatiquement pour les jeunes qui deviennent majeurs et ont fait leur recensement citoyen à 16 ans, sans avoir déménagé avant leur majorité.
C’est aussi le cas pour les personnes ayant acquis la nationalité française à partir de 2019, ou qui ont bénéficié d’une décision judiciaire allant dans ce sens.

Si vous ne pouvez pas vous rendre le jour J dans le bureau de vote [c’est à dire le 10 avril dans le cadre du premier tour, le 24 avril dans le cadre du second tour], vous devez faire procuration le plus tôt possible, à cause des délais d'acheminement de la procuration.
En effet, vous pouvez faire la procuration à tout moment et jusqu'au jour du vote que ce soit en ligne, au commissariat, en gendarmerie ou au tribunal mais, en pratique, vous risquez de ne pas pouvoir voter si la mairie ne la reçoit pas à temps.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies