La restauration universitaire mise à genoux

28/11/13

Lors du conseil d'administration du CNOUS (Centre National des OEuvres Universitaires et Scolaires) du 27 novembre 2013 était soumis au vote le budget 2014.

Lors du conseil d'administration du CNOUS (Centre National des OEuvres Universitaires et Scolaires) du 27 novembre 2013 était soumis au vote le budget 2014. Malgré une opposition ferme de la FAGE et des organisations de personnels, ce budget a été adopté par le conseil d'administration.

Alors que tous les indicateurs démontrent une paupérisation croissante de la population étudiante, la FAGE fut la seule parmi les organisations et mutuelles étudiantes à refuser un budget en chute libre. Non contente de ne pas avoir financé intégralement la réforme des aides sociales, annoncée en juillet dernier, la Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a fait le choix de mettre à genoux la restauration universitaire. Avec une diminution de presque 7 millions d'euros, la restauration sociale étudiante est mise en péril par un gouvernement qui promettait pourtant de démocratiser l'enseignement supérieur.

Dans cette traque d'économies budgétaires, Geneviève Fioraso a pu compter sur le soutien coupable des autres organisations étudiantes. L'ensemble des étudiants sait désormais que c'est à leur dépens que se font les petits arrangements entre amis.

Les associations étudiantes membres du réseau de la FAGE, qui ont créé il y a un siècle la restauration universitaire, sauront prendre leurs responsabilités afin qu'une offre de restauration sociale continue d'être offerte aux étudiants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies