SNACE 2015 : place à l’innovation sur nos campus !

11/02/15

Du 6 au 8 février dernier, des militants associatifs de toute la France ont bravé la neige pour se rendre à Saint-Etienne et participer au Séminaire National des Arts et de la Culture Etudiante (SNACE).

Des temps de formation et d’échange pour stimuler de nouveaux projets dans nos associations

Le temps d’un week-end, des associatifs issus de filières et de lieux de vie divers se sont réunis par intérêt pour la culture, alors qu’une dynamique à ce sujet est engagée depuis quelques années au sein du réseau de la FAGE.

Pour maîtriser les chiffres sur les pratiques culturelles des jeunes, pour percevoir les difficultés et les défis d’aujourd’hui, mais aussi pour échanger autour de bonnes pratiques, le catalogue de formations sur la thématique « culture » a été entièrement rénové.

Ce séminaire a aussi été l’occasion, pour les militants, de participer de manière pro-active à des groupes de travail et des ateliers-débats, et ainsi d’imaginer les moyens d’action d’une veille citoyenne, d’une pédagogie fondée sur les pratiques artistiques, ou encore d’une reconsidération de la femme dans le Supérieur. Ainsi, l’ensemble des militants peut contribuer au projet de la FAGE pour les années à venir et par là co-construire les campus de demain.

Un condensé de découvertes

Le SNACE, c’est aussi un événement culturel en soi ! La formation, dans cet événement national assez atypique, se présente également sous la forme d’ateliers, de sorties extérieures, d’interactions avec des professionnels, etc.

Saint-Etienne, ville créative selon l’UNESCO, a su proposer un programme riche et original autour de la thématique « Culture & Innovation(s) ». Comme ont pu le découvrir les participants, l’innovation technologique, au service de la production économique comme de la vie quotidienne, représente un continuum pour Saint-Etienne et son environnement immédiat.

De la cité Firminy-Vert dessinée par Le Corbusier, faisant partie intégrante des « utopies réalisées », aux solutions imaginées par les chercheurs de la Cité du design pour répondre à la précarité énergétique, deux projets politiques et artistiques ont prouvé qu’il est possible de faire de l’architecture un véritable outil au service de tous.

La reconversion réussie de Saint-Etienne dans le domaine de l’innovation attire aujourd’hui inventeurs de toute sorte, notamment au sein d’associations ou de start-ups. Les participants du SNACE ont pu s’introduire au sein d’un fablab, atelier partagé orienté vers la réparation d’objets et la fabrication numérique, où règne la logique du « do it yourself ». Tous ont assisté à la naissance d’un porte-clés FAGE, issu de la fabrication par imprimante 3D.

Enfin, les soirées ont été l’occasion de faire quelques voyages dans le temps pour s’intéresser aux inventions créatrices du passé (reprise de textes médiévaux dans les Carmina Burana de Carl Orff), comme aux possibles évolutions du futur (biocontrôle et évolution des normes dans le monde futuriste de Gattaca).

Une table-ronde au cœur de l’actualité

Une table-ronde en plénière animée par Victor Bygodt (Vice-Président de la FAGE en charge de l’Innovation sociale) a permis aux militants associatifs d’interagir sur le thème « S’exprimer, créer, diffuser : quelle liberté à l’heure du numérique ? », en présence de :

  • Frantz Steinbach (SACEM)
  • Eric Pettroto (1D Lab)
  • Valentin Chatelier (Regards d’étudiants)
  • Thierry Richard (Chargé de mission Culture de la FASEE)
  • Maurane Violet (Chargée de mission Culture de la FAGE)

Tandis que le web permet de nouvelles formes d’expression, que ce soit en matière de prise de parole (réseaux sociaux, blogs, etc.) ou de création artistique (remixes, mashups, playlists, etc.), et agit comme une formidable caisse de résonance, est-on libre de tout dire et de tout partager ?

L’actualité a guidé les débats sur la liberté d’expression, qu’elle prenne forme dans les discours (sketchs de Dieudonné) ou dans les arts (caricatures de Charlie Hebdo, fresque du CHU de Clermont-Ferrand).

Concernant les facilités qu’offrent les nouvelles technologies en matière de création à partir d’œuvres existantes et de diffusion au plus grand nombre sur la toile (téléchargement, streaming, etc.), il a été rappelé quelques fondamentaux sur le droit d’auteur et le fonctionnement de la SACEM. Puis les discussions se sont orientées sur les opportunités, mais aussi les défis qu’engendre Internet, tels que le financement de la culture, la croissance rapide du nombre de datas, la gouvernance qu’exercent les moteurs de recherche.

Enfin, il a été l’occasion de réfléchir au rôle de nos associations face à ces enjeux, notamment en matière d’éducation populaire et de construction d’un esprit critique chez les jeunes.

Prochain rendez-vous !

Un nouveau rendez-vous en Rhône-Alpes se prépare : notez dès aujourd’hui dans vos agendas les dates des 17, 18 et 19 avril 2015 !

Le prochain événement national de la FAGE est le SNEE, qui sera organisé par GAELIS à Lyon.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies