Aides au logement : l'Assemblée Nationale met les étudiants à la rue !

30/10/2015

Lors de l’examen en Première Lecture du Projet de Loi de Finances 2016 à l’Assemblée Nationale, François Pupponi, député de la majorité gouvernementale, a déposé un amendement visant à faire évoluer les critères d’attribution des Aides Personnalisées au Logement (APL)

En introduisant une mesure visant à réduire l’accès aux Aides Personnalisées au Logement des étudiants non-boursiers, la majorité gouvernementale accable de nouveau l’accès au logement des étudiants issus de classe moyenne.Alors que le logement représente environ la moitié du budget mensuel d’un étudiant, sur un marché du logement étudiant de plus en plus en tension, il est impensable aujourd’hui de continuer de précariser la jeunesse sous couvert de “mesures d’économies”

En mai dernier, la FAGE avait interpellé le gouvernement au sujet des APL et Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes Publics, annonçait le 13 mai dernier une sanctuarisation du budget et des critères de répartition des APL “Non, nous n’avons pas l’intention de modifier les APL pour les étudiants” (13-05-2015 RMC).

Avec cette modification du PLF, c’est un nouveau déni de responsabilité de la majorité gouvernementale dans ses orientations en matière de politique jeunesse.La FAGE demande aux parlementaires et au gouvernement de prendre leurs responsabilités en supprimant la disposition et de tenir ainsi leurs engagements. La FAGE s’élève vivement contre une proposition rétrograde, bien loin de la « priorité jeunesse » pourtant annoncée comme étant la feuille de route publique du gouvernement.