Election présidentielle - Replacer la jeunesse au coeur du débat

10/05/17

Ce début d’année 2017 a été rythmée par l’élection à la Présidence de la République Française. La FAGE a agi, ces 6 derniers mois, auprès de chaque candidat, à partager ses contributions et à dresser les lignes rouges de ce que devront être les nombreuses réformes nécessaires pour notre pays mais aussi pour replacer la jeunesse, grande absente du scrutin, au coeur des débats.

L’action de la FAGE s’est construite autour du constat suivant : les jeunes sont aujourd’hui nombreux à s’abstenir ou à se réfugier dans les extrêmes, il est donc impératif de les mobiliser et de réenchanter le pact républicain. Ce phénomène était peu surprenant au regard de la faiblesse des différents programmes sur les questions d’éducation, de jeunesse et d’engagement.

Replacer la jeunesse au coeur du débat

La première étape de l’action de la FAGE a donc été de replacer la jeunesse au coeur du débat en mettant sur la table 10 priorités permettant de répondre de manière urgente aux aspirations des jeunes. Ainsi, pour donner de l’écho à ces 10 priorités, la FAGE a, lors de son Séminaire National des Elus Etudiants (SNEE), invité les représentants des candidats républicains à présenter leur programme. Les 300 élus présents lors de l'événement ont alors pu confronter leurs idées et points de vue avec les invités, mettant pour certains d’entre eux en lumière leur méconnaissance des problématiques étudiantes et des attentes de la jeunesse.

Laura Slimani, porte parole de Benoit Hamon au SNEE 2017 de la FAGE

Ce temps d’échange a aussi été l’occasion pour les représentants des candidats de faire un certain nombres d’annonces et notamment d’afficher leur volonté d’en finir avec le Régime de Sécurité Sociale Étudiante (RSSE). Emmanuel Macron fait d’ailleurs parti des candidats à s’être engagé pour le retour au régime général des étudiants, laissant espérer des avancées concrète sur le dossier et cela rapidement au cours du quinquennat. Nous y seront attentifs.

Agir en faveur de l’engagement volontaire des jeunes

Nombreux ont également été les candidats, qui faute de programme ambitieux pour la jeunesse, se sont laissés tenter par la facilité de proposer des mesures passéistes et rétrogrades. Ainsi, la quasi totalité des candidats se sont prononcés en faveur d’un service national, civil ou militaire, obligatoire pour tous les jeunes. Parfois même en conditionnant l’obtention d’aides sociales à l'exécution de ce service national …

La FAGE a su rappeler la nécessité de prolonger la montée en charge du service civique volontaire aux côtés de nombreuses associations au sein de la Plateforme Interassociative du service civique. Face à cette mobilisation de l’ensemble des associations accueillant des volontaires en service civique, les candidats ont dans leur totalité affirmé que le dispositif actuel serait maintenu et que son universalisation serait toujours accompagnée.

Lire aussi | [Dossier de presse] La plate-forme du service civique et les positons portées dans le cadre de l’élection présidentielle

Mobiliser les jeunes et sensibiliser au vote

Outre l’action de plaidoyer la FAGE a décidé d’inscrire son action dans une dynamique citoyenne, ainsi, ce sont des centaines d’actions qui ont été mises en place pour sensibiliser les jeunes au vote.

Ce sont également de nombreux outils de décryptage des programmes qui ont été réalisés par la FAGE et ses fédérations. Ainsi, les fédérations et membres des associations étudiantes ont pu s’appuyer sur de nombreuses fiches techniques et comparateurs de programmes, facilitant les échanges entre les jeunes sur les campus et clarifiant les positionnements souvent flous et ambigus de certains candidats.

Agir contre l'extrême droite et le Front National

En amont du premier tour, l’Assemblée Générale de la FAGE a souhaité rappeler son attachement aux valeurs de la République et acter une mobilisation contre le Front National et sa vision rétrograde et anti-républicaine de la société. Cette action a d’ailleurs vocation à s’inscrire dans le temps et ne pas se limiter aux seules élections présidentielles, en effet, nous ne parviendrons à faire taire les sirènes de l'extrême droite et le Front National qu’en prenant le problème à bras le corps et en agissant quotidiennement contre ce qui fait son lit. 

Suite aux résultats du premier tour, la mobilisation s’est intensifiée et rapidement un collectif d’associations s’est monté à l’initiative de la FAGE, de l’UEJF et de SOS Racisme. Ces associations ont souhaité rassembler et mobiliser les citoyens au cours d’un évènement festif et militant, place de la république le jeudi précédant le scrutin. Nombre d’artistes et de personnalités ont répondu présent à l’événement et se sont engagés, incarnant ainsi un nouveau Front Républicain.

Aux côtés des organisations réformistes et en associant les structures membres du collectif “ Les Places de la République” la FAGE a souhaité placer le premier mai, journée internationale de célébration des travailleurs, sous le signe de la lutte contre l'extrême droite. Rappelant ainsi que les réformes sociales et la création de nouveaux droits ne sont possibles que dans le cadre d’un Etat de droit, et donc inenvisageables avec une élection de Marine Le Pen à la tête du pays. 

Et maintenant, agir pour des victoires pour la jeunesse et les étudiants

Mais la lutte contre le Front National et l'extrême droite ne signifie pas pour autant signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron. La FAGE sait se montrer un acteur exigeant, ne négligeant aucun moyen d’action pour permettre une réelle démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour l'élévation du niveau de qualification des nouvelles générations, et pour permettre l’accès à l’autonomie des jeunes.

La FAGE et son réseau sont d’ailleurs dès à présent mobilisés pour l’abrogation de la circulaire ubuesque visant à acter la sélection par tirage au sort à l’Université et pour la mise en place de réformes profondes et structurelles de notre enseignement supérieur.

C’est un nouveau quinquennat qui commence et la FAGE prendra toute sa place pour relever les défis à venir, et permettre de redonner aux jeunes, une place centrale dans notre société.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies