Entre engagement et citoyenneté : le SNEE, un moment incontournable pour les élu.e.s de la FAGE

03/04/19

Retour sur la 15ème édition du Séminaire National des Elu.e.s Etudiant.e.s de la FAGE qui a eu lieu à Amiens du 28 au 31 mars.

Pour le SNEE 2019, la FAGE a eu à cœur de proposer des parcours de formation et des temps pléniers de qualité, répondant aux attentes et besoins des élu.e.s étudiant.e.s pour remplir à bien leur mission de représentation et de défense des droits des étudiant.e.s. C’est dans ce cadre que les 300 participant.e.s de cette édition du SNEE ont eu l’occasion d’échanger sur des sujets académiques, sur des questions de jeunesse et de citoyenneté.

La formation au cœur de l'action de la FAGE

Les élu.e.s étudiant.e.s de la FAGE ont pu participer aux 45 formations, ateliers, masterclass qui leur permettront d’être en pleine capacité d’agir dans les différents conseils universitaires ou du CROUS.

Les temps de formations ont pu être développés selon différents rythmes. Entre les workshops, ces formation courtes proposant une approche pratique pour les élu.e.s dans la réalisation de leur mandat, les masterclass permettant de s’ouvrir sur des sujets de société, et les temps pléniers sur les questions de citoyenneté européenne, les participant.e.s ont pu comprendre les différents moyens d’action pour améliorer les conditions de vie et d’études des jeunes.

Les associations étudiantes rassemblées autour du Développement Durable

Temps fort de ce séminaire, la signature de la charte des associations étudiantes en faveur du développement durable a permis à une quarantaine d'associations de s'engager, ou de se réengager pour adopter des démarches plus durables. Les fédérations adhérentes à la FAGE, mais aussi les associations étudiantes picardes de la FAEP ont rappelé l’importance de cette thématique pour les étudiant.e.s et les jeunes.

Après les mobilisations pour le Climat qui ont eu lieu dans différentes villes de France et du monde, et face à l’urgence climatique et sociale, chaque association étudiante, vecteur d'innovation sociale sur son territoire, doit sensibiliser les jeunes, mettre en place des actions et travailler au sein même de sa structure pour traduire concrètement les engagements de la charte.

La présence d'un représentant de la Métropole d'Amiens traduit également la volonté de ne pas cantonner le développement durable au sein des Universités. Parce que le développement durable ne s’arrête pas aux murs des campus, il faut que l’ensemble des acteurs, collectivités, universités et associations travaillent ensemble pour concrétiser l'ensemble des 17 objectifs de développement durable. La réunion de l’ensemble des parties prenantes sera la clé de la réussite de cette nouvelle charte des associations étudiantes en faveur du développement durable.

Le SNEE, moment de citoyenneté et d'échanges

Les participant.e.s ont également assisté à l'Assemblée Générale, principal moment de démocratie de la FAGE, où leur a été présenté le bilan de mi-mandat de l'équipe nationale. L'Assemblée Générale, ouverte à tous, a permis aux élu.e.s d'interagir lors d'un moment solennel avec l'ensemble de l'équipe nationale de la FAGE, concernant tous les sujets traités par nos instances.

Ce fut l’occasion pour l’équipe nationale de présenter le bilan de deux ans au CNESER, mais également le bilan de mi-mandat du bureau, avec de grandes perspectives pour les mois à venir !

La culture et la prévention au cœur des soirées

De plus, comme à chaque événement national, la culture fut mise à l'honneur par la FAEP. Les participant.es ont pu assister découvrir la maison de la culture de la ville d’Amiens et échanger avec l’équipe d’animation de la place de ces lieux de culture pour les jeunes. Les participant.e.s ont ensuite eu la chance de pouvoir évoluer dans différentes expositions proposées par la maison de la culture à ce moment-là.

La FAEP nous a également permis d’expérimenter le concept de la “Silent Party”, durant laquelle les participants ont pu découvrir un mode de soirée étudiante responsable et innovant. Des casques audio étaient mis à disposition afin de répondre à deux besoins majeurs : les nuisances sonores et la prévention auditive.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies