Elections européennes : Sois jeune et tais-toi ?!

15/05/19

Le 26 mai prochain aura lieu le scrutin en un tour afin de désigner les représentants français au parlement Européen.

La FAGE travaille depuis maintenant depuis plus d’un an et demi sur cette thématique afin de replacer cette dernière comme prioritaire au niveau de la jeunesse. Depuis maintenant plusieurs mois, un grand nombre de fédérations ont organisé des événements.

Au sein des événements de formation, les fédérations de la FAGE ont mis en place des temps d’échanges et de formation sur le fonctionnement des instances européennes ou encore sur les actions de l’Europe sur la jeunesse. Elles ont aussi fait intervenir des députés européens et des candidats afin de venir échanger avec leurs adhérents et de permettre une appréhension de la construction des politiques publiques européennes.

Par ailleurs, des conférences et des tables rondes se sont déroulées sur différents campus et dans les différentes villes universitaires. Ces débats, organisés à l’initiative des fédérations ou des co-signataires du “Pacte du pouvoir de vivre”, ont permis de rassembler différentes générations autour de la thématique européenne. Mais ils ont aussi permis de pouvoir échanger avec différents interlocuteurs sur les 66 propositions issues de ce Pacte.

Les semaines de l’Europe un peu partout en France ont aussi été l’occasion de tenir des stands ou des ateliers participatifs afin d’échanger sur l’Europe avec les différents participants. Pour finir, de nombreuses fédérations ont étroitement collaboré avec les services de communication du bureau Français du Parlement européen afin de pouvoir co-construire et partager la campagne “Cette fois je vote !

Cependant, il y a quelques jours, l’ANACEJ et les Jeunes Européens France publiaient les résultats d’un sondage réalisé par l’IFOP sur “Les jeunes et les élections européennes”. Ces résultats sont inquiétants dans la mesure où ils révèlent la prévision que seulement 23% des jeunes se déplaceraient aux urnes. Le 30 avril, l’INJEP publiait le baromètre sur le rapport des jeunes à l’Europe : il en ressortait que pour 64% des jeunes de 18 à 30 ans, l’Europe avait un fonctionnement trop complexe à appréhender.

La FAGE appelle donc la jeunesse à se saisir de ce scrutin qui est d’une importance capitale afin de lutter contre la montée en puissance des mouvements populistes et anti-européens ainsi que pour pouvoir répondre aux défis sociétaux que nous rencontrons, tels que l’urgence climatique ou la question des crises migratoires et continuera à se mobiliser sur les campus jusqu’au 26 mai afin de sensibiliser !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies