Face au manque de moyens pour lutter contre la précarité des jeunes, l'ANEPF aidée de l'Ordre National des Pharmacien.ne.s trouve des solutions d'urgence.

72% des 18-25 ans déclarent rencontrer des difficultés financières en ce début d'année. Soutenir les jeunes est une nécessité. Avoir un soutien financier de l'état est une nécessité.

72% des 18-25 ans déclarent rencontrer des difficultés financières actuellement (voir enquête FAGE/IPSOS ci-contre).

Cette période de pandémie et d’extrême précarité pour une partie de la population étudiante a nécessité la mise en place d’initiatives solidaires pour pallier à l'urgence.

Aussi, il y a eu des distributions de produits de première nécessité faites aux jeunes, l’augmentation des capacités d’accueil au sein des épiceries sociales et solidaires -les AGORAé, passant de 3 000 bénéficiaires avant la crise sanitaire à 13 000 actuellement.

De nombreuses actions se sont aussi développées autour de la précarité menstruelles par l’ensemble des fédérations du réseau de la FAGE.

Par ailleurs, le réseau des œuvres s'est mobilisé avec l’instauration d’une tarification sociale pour toutes et tous se matérialisant par 2 repas à 1 euro par jour, l’attribution de 2 aides exceptionnelles et la facilitation des procédures d’attribution des aides d’urgence.

Toutefois cette pandémie met en lumières les failles plus générales du système d’aides en France et plus particulièrement des aides étudiantes peu visibles et souvent compliquées d’accès.

La FAGE soutient l’instauration d’un guichet unique fluidifiant l’accès aux aides (et la rapidité de leurs attributions) ainsi que le développement d'une Aide Globale d'Indépendance et une réforme des bourses sur critères sociaux.

Dans l'attente et pour répondre rapidement à la précarité de leurs étudiant.e.s, l’Association Nationales des Etudiant.e.s en Pharmacie de France (ANEPF) à mis en place une aide d’urgence destinée aux étudiant.e.s en pharmacie.
Cela est permis grâce à l’instauration du fond de dotation de l’ANEPF, structure d'intérêt général, qui permet de recevoir des dons et mécénats. Cette fois-ci, cette aide sera financée grâce à un don de l'Ordre National des Pharmacien.ne.s.

Cette aide financière est une aide rapide et ponctuelle de 100, 200 ou 300 € pour les étudiant.e.s en pharmacie. Celle-ci à pour objectif de répondre à leurs besoins de première nécessité et de les aider à étudier dans de meilleures conditions.

Cette aide est à destination de l’ensemble des étudiants en pharmacie, avec un statut ou non de boursier.e.

Pour avoir cette aide il faut en faire la demande entre le 3 et le 16 mai. N'hésitez pas à partager cette information !

Rendez-vous sur le site internet de l’ANEPF : https://www.anepf.org

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies