Un bus, un campus : un séjour de répit pour 150 étudiant.e.s précaires et soignant.e.s

Fortes du succès de l’édition 2020, la FAGE et l’UCPA ont renouvelé pendant l’été 2021 l’opération Un bus, un campus spécial covid.

Près de 150 personnes étudiantes en santé, bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux ou d’une AGORAé ont pu profiter d’un séjour collectif d’une semaine avec activités sportives au prix spécial de 50 euros par personne.

Que ce soit pour se ressourcer, prendre soin de soi, sortir de l’isolement social ou tout simplement pratiquer une activité, les enjeux étaient grands pour les jeunes participant à ces séjours. Cette seconde année d’études et de mobilisation marquée par la crise sanitaire a souvent été synonyme de précarité accrue, de stress, de surmenage… Pour une partie de ces groupes issus des régions du Grand Est, de l’Ile-de-France et d’Auvergne, c’était l’unique possibilité de partir en vacances.

« C’était une expérience incroyable où j’ai pu sympathiser avec beaucoup de gens. Surtout, ça a été mon unique chance de prendre des vacances et sur le plan moral cela m’a beaucoup aidé », raconte une personne venue de Clermont-Ferrand.

Avec la destination Sanary-sur-mer (Côte d’Azur) en juillet, et Serre-Chevalier (Alpes) fin août, les groupes ont pu (re)découvrir en collectif des activités sportives de plein air, encadrés par des animateurs et animatrices, tout en faisant de nouvelles connaissances. L’hébergement et les repas en centre UCPA, les activités sportives encadrées et le transport étaient compris dans le tarif du séjour.

« Ce séjour m’a fait découvrir des sports que je n’ai pas eu l’occasion de faire auparavant et m’a permis de me surpasser ce qui me motive à continuer à faire du sport. Une très belle expérience ! », explique une autre personne ayant participé au séjour à Serre-Chevalier.

Le soutien précieux, notamment financier, de partenaires (l’ANCV, l’ANS, la Fondation CNP, la Fondation Carasso, la Fondation Crédit Agricole et l’Université Clermont Auvergne) ont permis à la FAGE et l’UCPA de rendre ces séjours accessibles aux étudiant.e.s en situation de précarité. Cette deuxième édition fut un succès, avec un réel impact sur le bien-être mental et physique des jeunes.

En effet, 90% des personnes ayant répondu au questionnaire de satisfaction jugent leur séjour très satisfaisant. La totalité d’entre elles déclarent que le séjour a amélioré leur bien-être et 76% que l’expérience les a motivées à continuer une activité physique régulière.

C’est pourquoi en 2022 la FAGE et l’UCPA souhaitent poursuivre ensemble ce dispositif, cette fois en proposant une plus grande variété de dates et de durée de séjours sur l’année, afin de bénéficier à d’avantage d’étudiant.e.s en situation de précarité.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies