Le blog du Président de la FAGE

Régulièrement, le Président de la FAGE Paul Mayaux propose une tribune sur des sujets liés à l'enseignement supérieur et la recherche, à la jeunesse ou à la société.

Vous pouvez également y retrouver des articles de Orlane François, Présidente de la FAGE de 2018 à 2020, Jimmy Losfeld, Président de la FAGE de 2016 à 2018 ainsi que d'Alexandre Leroy, Président de la FAGE de 2014 à septembre 2016.

28/10/2020

Discours en hommage à Samuel Paty

Discours prononcé par Paul Mayaux le 18 octobre 2020, Place de la République à Paris

Il y a maintenant deux jours, Samuel Paty, professeur d'histoire géographie et d’enseignement moral et civique a été tué avec une grande violence par un terroriste islamiste. Lorsqu'un citoyen meurt en prônant la liberté d’expression, en défendant une de nos libertés les plus fondamentales, c'est la République tout entière qui est touchée en son cœur.

Instruit aux prémices de notre Constitution : «La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale». Aujourd’hui plus que jamais, face à la montée de la haine, nous devons rester solidaires pour que l'obscurantisme et ses répercussions, ces poisons n’aient plus leurs places au sein de notre société.

Cet acte d'une violence sans nom n'est pas sans nous rappeler cette journée sombre de janvier 2015 où ces mêmes extrémistes ont assassinés des journalistes de Charlie Hebdo. 

La FAGE s'associe à la douleur des proches, des élèves et du corps enseignant. A ces femmes et ces hommes qui participent tous les jours à l’émancipation de la jeunesse en développant et initiant l'esprit critique et leur conscience citoyenne, en les incitant à s'exprimer librement. 

C'est par des actions d’éducation populaire, de déconstruction et d’éducation, menées par le service public au sein des programmes scolaires, mais également par des corps associatifs comme SOS Racisme, l'UEJF ou notre réseau que nous arriverons ensemble à instaurer un climat de paix et de tolérance.

Nous exprimons notre soutien aux croyantes et croyants qui vivent leurs fois dans la paix. Les extrémistes ne sont et ne seront jamais représentatifs des religions pour lesquelles ils disent se battre, nous ne devons jamais l'oublier. 

Vous n'aurez pas notre peur, nous continuerons à apprendre, à lire, à rire, à nous découvrir et à découvrir les autres sur les bancs de la République et nous continuerons éternellement à dessiner la liberté car nous sommes les jeunes citoyens d’aujourd’hui et de demain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies