Création d’une garantie des loyers pour tous les jeunes : un des engagements obtenus par la FAGE devient concret !

L’élargissement de l’accès au dispositif VISALE à tous les jeunes de moins de 30 rendue officielle aujourd’hui permet la création d’une véritable garantie des loyers pour tous les jeunes, mesure défendue par la FAGE depuis de longs mois.

L’accès un logement autonome : une nécessité pour les jeunes

Entre faibles ressources, exclusion de plusieurs dispositifs d’aides, alternance d’emplois précaires et de chômage…, les jeunes font partie des catégories les plus susceptibles d’être mal-logées. La jeunesse est une étape charnière de la vie et les destins résidentiels des jeunes influent sur leur champ des possibles : les étudiants qui peuvent décohabiter pourront avoir accès à plus de formations, l’accès à un emploi peut être conditionné par la capacité à obtenir un logement, etc.


D’autre part, le parc de logements disponibles pour les jeunes est, en proportion, un des parcs au coût les plus élevés. Consacrant en moyenne la moitié de leur budget mensuel à leur loyer, les jeunes ont de réelles difficultés à se loger. Les logements manquent dans le parc social (résidences universitaires des CROUS pour les étudiants…) et les logements dans le secteur locatif sont en général extrêmement chers. Les obstacles sont nombreux sur la route des jeunes pour avoir accès à un logement : garant demandé, frais d’agence…

Un angle-mort en moins avec l’élargissement de VISALE et le maintien de la CLé

Le dispositif VISALE (Visa pour l’Emploi et le Logement) a d’abord été mis en place pour les jeunes actifs qui, en un an, entraient à la fois dans un logement et un emploi précaire. Celui-ci permet de sécuriser le versement des loyers au propriétaire. D’autre part, la Caution Locative Etudiante permet aux étudiants de déclarer l’Etat comme garant de leur logement. Ces deux dispositifs laissaient donc un réel vide pour les jeunes qui ne sont ni en emploi ni en formation (NEETs). Lors de l’entrée en vigueur de VISALE, en janvier, la FAGE avait d’ailleurs interpellé à ce sujet la Ministre du Logement Mme Sylvia Pinel au cours de la publication du rapport sur l’état du mal-logement en France par la Fondation Abbé Pierre. Grâce à la mobilisation du réseau de la FAGE au cours des négociations sur le projet de loi travail et le 3ème acte de la Priorité Jeunesse, Manuel Valls a finalement annoncé l’extension de VISALE à tous les jeunes de moins de 30 ans. Cette extension est désormais officielle puisqu’elle a été publiée au Journal Officiel d’aujourd’hui après la signature d’un avenant à la convention liant Action Logement, la structure qui gère le dispositif, et l’Etat.

Comment fonctionne VISALE ?

VISALE est un dispositif de garantie solidaire des loyers. Avec ce dispositif, Action Logement (structure qui collecte une taxe auprès des entreprises pour financer la construction de logements sociaux par exemple) se porte garant auprès des personnes éligibles (salariés et moins de 30 ans). Avec ce visa, le bailleur est garanti gratuitement sur les éventuels impayés de loyers et de charges, au cours des trois premières années du bail. Cette garantie rassure donc les bailleurs qui craignent moins de subir des impayés de loyers. Pour en bénéficier, le locataire doit obtenir son visa auprès d’Action Logement en faisant sa demande sur le site : visale.fr avant la signature de son bail.

Les jeunes éligibles sont tous les jeunes de moins de 30 ans sauf les étudiants non boursiers rattachés au foyer fiscal de leurs parents, mais ceux-ci peuvent toujours bénéficier de la Caution Locative Etudiante, dispositif payant par lequel l’Etat se porte garant pour le jeune. Les boursiers et les étudiants indépendants peuvent donc choisir entre les deux dispositifs celui qui leur sera le plus avantageux.

Aujourd’hui, une des revendications de la FAGE, entendue par le Gouvernement devient donc concrète. L’élargissement du dispositif VISALE et le maintien de la Caution Locative Etudiante permettent donc désormais à tous les jeunes de bénéficier d’une garantie des loyers, quelque soit leur statut. Cette avancée est très positive mais ne doit pas faire oublier la nécessité qu’il y a à continuer à agir sur tous les fronts du logement des jeunes : élargissement du parc social qu’il soit étudiant ou non, accès facilité au logement social, mise en place de l’encadrement des loyers dans toutes les agglomérations concernées… La FAGE y veillera, convaincue que l’accès au logement autonome est une des clés principales de l’émancipation et de l’accès à l’emploi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous améliorer votre navigation et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus et paramétrer les cookies