Troisième mission des universités – vers un mouvement international !

12/04/17

Les 5 et 6 avril 2017 se sont réunis de nombreux acteurs internationaux de l'enseignement supérieur à l'occasion d'un séminaire co-organisé par l'Université de Strasbourg et ALLISS portant sur la troisième mission des universités.

Si l'ensemble des acteurs s'accordent sur la mission d'enseignement et de recherche, la définition de cette troisième mission, reflet des responsabilités sociales et sociétales des institutions d'enseignement supérieur, fait l'objet de conceptions différentes.

De l'émancipation intellectuelle à l'insertion professionnelle, en passant par la gouvernance, de nombreux éléments contribuent à l'exercice de cette responsabilité sociétale. Ce séminaire international aura permis de réinterroger les diverses façons dont les universités répondent aux besoins et aspirations des sociétés, et de définir des éléments de perspective en matière de politique institutionnelle à travers le monde.

Cet exercice a requis de définir, pendant le premier jour du séminaire, l'état de l'art des initiatives menées et de dresser une contextualisation depuis les années 1970. Au cours de ce séminaire, des acteurs ont eu l'opportunité de dresser les enjeux de la relation entre sciences et société pour la co-construction de savoirs dans les universités. Cet exercice a été appuyé par une étude de cas sur le développement des universités brésiliennes, les services d'intérêt généraux au Canada et les sciences citoyennes en Europe.

La seconde journée a été consacrée à la définition de la stratégie pour répondre de ces enjeux. Jimmy Losfeld, Président de la FAGE, et Helga Lind Mar, membre du bureau de l'European Students' Union, ont eu l'opportunité de prendre part à une table ronde sur la place des étudiants dans la Cité et dans l'Enseignement Supérieur. Enfin, les acteurs ont pu réfléchir collectivement quant à la vision qu'ils se font d'un réseau international amené à porter cette troisième mission ainsi que d'en définir les missions et autres objectifs.

La FAGE prend à cœur de rappeler les différentes dimensions qui constituent la responsabilité sociale et sociétale des institutions d'enseignement supérieur. La FAGE tâche au quotidien de s'en faire le porte-parole tout en apportant des réponses pour permettre aux établissements d'enseignement supérieur d'assumer au mieux les missions qui leur incombent. La FAGE continuera d’œuvrer sans relâche pour permettre une égalité des chances de réussite dans l'enseignement supérieur et de mettre un terme aux déterminismes dans la construction des parcours étudiants. C'est pourquoi la place de la FAGE apparaît naturelle au sein de cet espace de promotion de la troisième mission des universités.