Pour des aides spécifiques ambitieuses

Dans un contexte d’accroissement des inégalités et de précarisation des étudiants, l’accès aux aides spécifiques du CROUS est un des derniers leviers pour accompagner les étudiants en situation de grande précarité, soumis à des dépenses exceptionnelles ou exclus du système de bourses sur critères sociaux.

Contexte

Les aides spécifiques attribuées par les CROUS remplacent le FNAU. Celles-ci sont soit ponctuelles pour les étudiants qui sont dans une situation transitoire particulièrement difficile, soit annuelles pour les étudiants qui sont exclus du système de bourses mais qui manquent de ressources.

Témoin du contexte de grande précarité, ce sont plus de 5 326 aides spécifiques annuelles et 69 820 aides spécifiques ponctuelles qui ont été attribuées en 2015. Malgré la nécessité de ce fonds d'urgence, l’enveloppe de celui-ci est insuffisante et ne permet pas d’accompagner suffisamment les étudiants qui en auraient besoin.

Ce que la FAGE propose

Devant composer avec une enveloppe limitée, les assistant.e.s sociaux/ales des CROUS se voient en effet dans l'obligation de refuser l'attribution de cette aide à certains étudiants, notamment en fin d'année par épuisement de celle-ci. Certains étudiants se retrouvent alors laissés dans situations d'urgence, notamment alimentaire. D’autre part, les critères pour bénéficier des ces aides ne sont pas suffisamment larges et conduisent à des des situations d’exclusion, notamment pour les étudiants internationaux.


Il est donc nécessaire aujourd'hui de revoir les critères d'attribution des aides spécifiques afin de toucher l'ensemble des étudiants dans le besoin. La FAGE demande qu'un nouvel arrêté soit pris pour que les critères d'attribution soient modifiés et élargis. En effet, il est indispensable aujourd'hui de permettre à l'ensemble des étudiants d'avoir accès aux aides spécifiques ponctuelles et annuelles et de traiter avec équité l'ensemble des étudiants. D'autre part, il est nécessaire d'harmoniser les pratiques lors des commissions d’aides spécifiques afin que les critères pris en compte soient les plus justes possibles.

En bref

  • Attribuer plus de moyens aux aides spécifiques pour répondre aux besoins des étudiants.
  • Revoir les critères d'attribution des aides spécifiques en les élargissant afin de permettre à l'ensemble des étudiants de bénéficier d'une aide spécifique

  • Harmoniser les pratiques entre les commissions d’aides spécifiques, en fonction des CROUS