Accéder à la culture dans les AGORAé

Quelques tendances générales

  • L’écran comme support privilégié des rapports à la culture ;
  • Les jeunes principaux utilisateurs d’internet et des nouveaux écrans ;
  • La baisse du volume hebdomadaire de la télévision
    chez les 15 – 24 ans ;
  • L’augmentation de l’utilisation des nouveaux modes de
    diffusion de la musique et de l’information en ligne aux dépens de la radio ;
  • La baisse de la fréquentation des équipements culturels chez les jeunes.

Concernant le livre :

  • Augmentation du nombre de Français à n’avoir lu aucun livre dans le cadre de leur temps libre au cours de l’année écoulée.
  • 53 % des Français lisent peu ou pas du tout.

La culture au coeur des AGORAé

L’AGORAé est un lieu d’espace et de solidarité dont l’objectif est d’apporter des solutions aux disparités existantes au sein du milieu étudiant. L’enjeu est notamment de favoriser l’ouverture à un certain nombre de domaines auxquels ils ont difficilement accès.
La culture et les loisirs font ainsi partie des dépenses qui sont automatiquement sacrifiées en raison des difficultés économiques des étudiants ou de leur manque de temps (du fait de leurs études et / ou d’un salariat subi). Par conséquent, il est de la mission des AGORAé d’investir ce champ d’action en proposant diverses animations : partenariat sportif, bibliothèque participative, partenariat avec des équipements culturels, etc.
La bibliothèque participative étant un projet partagé par la majorité des AGORAé, la FAGE a souhaité dédier un volet de son projet culture autour du livre. Ce choix s’explique pour plusieurs raisons :

  • les 18-24 ans ne représentent que 17% des lecteurs de livres ;
  • 70% lisent pour approfondir leurs connaissances sur un sujet particulier, majoritairement dans le cadre de leurs études ;
  • près de la moitié des moins de 35 ans avouent consacrer leur temps à d’autres loisirs que la lecture.

L’amalgame réalisé par les jeunes entre les études et la lecture peut aboutir à un désintérêt, hors temps d’études, pour le support écrit au profit d’autres modes de découverte : infographiques, vidéo, multimédia.
Une part non négligeable avoue être freinée par le prix des livres, l’accès aux livres ou par leur inaptitude à définir un genre littéraire qui leur plaît. Enfin, la lecture peut apparaître comme une activité solitaire aux yeux d’étudiants.

Deux axes de l'accès à la culture

La dotation en livres pour enrichir la bibliothèque participative des AGORAé

  • Entre 10 et 20 livres issus d’oeuvres primés ;
  • Entre 10 et 20 livres en édition de poche des meilleures ventes internationales ;
  • 10 livres en langue étrangère.

Cette dotation est l’occasion pour les AGORAé de rencontrer des libraires, de développer des contacts et d’aboutir dans certains cas à co-organiser des projets communs.

6 AGORAé ont bénéficié de cette dotation en 2016. Les 8 autres AGORAé du réseau seront doter en 2017.
Un kit de mobilisation et un catalogue suggérant différents ouvrages sont en téléchargement.

L'organisation d'atelier autour de l'écriture et de lecture

Ces animations sont en lien avec la thématique du livre et / ou de l’écriture. Plusieurs actions ont déjà été mises en place :

  • de calligraphie ;
  • un atelier de braille ;
  • une série de café culture autour de différents livres / auteurs ;
  • une séance de dédicace de livre ;
  • le récit d’un séjour collectif ;
  • des cours d’écritures dispensés par des étudiants des filières dédiées ;
  • etc.