Démocratisation de l'enseignement supérieur et de la recherche en France

La démocratisation de l'enseignement supérieur est un enjeu de société. Au coeur de la culture, de l'innovation et des échanges nationaux et internationaux, l'enseignement supérieur contribue très largement au dynamisme du pays et à sa compétitivité. Dans ce cadre il est fondamental de permettre à l'ensemble des jeunes de pouvoir poursuivre leurs études.

Contexte

En France, moins d'un jeune sur deux obtient un diplôme de l'enseignement supérieur et les jeunes sont les plus touchés par le chômage.

L'enseignement supérieur est une source de richesse. Les universités et les établissements permettent aux étudiants d'acquérir des compétences et de se spécialiser dans des domaines. Ils permettent également de faire l'acquisition d'une culture citoyenne et scientifique et de développer des critères d'employabilité telles que la multidisciplinarité ou encore les compétences transversales au sein de formations par et à la recherche et professionnalisantes.

Plus qu'une charge, les établissements d'enseignement supérieur et de recherche contribuent à rendre notre économie plus compétitive et à ses citoyens de bénéficier de ses innovations et de ses créations de richesse.

Ce que la FAGE propose

L'enseignement supérieur doit être perçu comme un véritable prolongement de l'enseignement secondaire et assurer une cohérence avec celui-ci.

Permettre à l'ensemble de la jeunesse de s'insérer professionnellement et permettre à la France, à ses partenaires et auprès de ses partenaires d'être plus compétitifs doit passer par une politique publique en faveur, octroyant à chacun le droit d'accéder à une formation à la recherche, par la recherche et professionnalisante.

Le statut de l'étudiant n'est toujours pas garanti, la diversité des acteurs et des types d'établissements renforcent les inégalités au sein des étudiants en fonction de la formation, de l'établissement et du territoire. En particulier l'accès aux logements étudiants, à la mobilité étudiante, à la culture ou au sport n'est pas toujours garanti dans les formations paramédicales et certaines écoles ou instituts.

En conséquence la FAGE demande à ce que l'État assure un enseignement public et rendu accessible à l'ensemble de la jeunesse à travers un service public de l'orientation, la gratuité des frais d'inscription et la création d'une Aide Globale d'Indépendance (AGI) afin de permettre à chacun de s'émanciper et de s'épanouir au sein de sa formation.

L'insertion professionnelle des jeunes doit être au centre des préoccupations. Cette insertion professionnelle doit être favorisée par un haut degré de compétences avec en particulier l'acquisition de compétences transversales et l'acquisition de la méthodologie scientifique.

Afin de favoriser la poursuite d'études de chacun, de garantir les droits et services proposés aux étudiants, de faciliter la réorientation de ceux en faisant la demande, de favoriser les poursuites d'étude jusqu'au troisième cycle et de rapprocher les établissement du monde socio-professionnel et associatif, il convient d'intégrer les différents établissements d'enseignement supérieur au sein des universités.

En bref

  • Assurer un enseignement supérieur public accessible de tous.

  • Garantir un financement de l'enseignement supérieur principalement Étatique.

  • Créer un service public de l'orientation pour accompagner les établissements et les jeunes sur les questions d'orientation.

  • Créer une Aide Globale d'Indépendance pour permettre aux jeunes de poursuivre dans le supérieur.

  • Intégrer les écoles et instituts au sein des universités afin de permettre à l'ensemble des étudiants de bénéficier des mêmes droits en termes de services, de bourses et de mobilité ainsi que de pouvoir accéder à une formation par et à la recherche.

  • Développer la multidisciplinarité au sein de toutes les formations et l'interdisciplinarité en santé.

  • Favoriser la poursuite d'études notamment en troisième cycle, vecteur d'innovation, et permettre les reprises d'études.

Haut de page