Etats Généraux de la Démocratisation

Les Etats Généraux de la Démocratisation de la FAGE doivent permettre, grâce à des débats, des conférences, des tables-rondes et des consultations organisées sur l’ensemble du territoire et dans l’ensemble des disciplines, pendant six mois, de doter la FAGE de positions innovantes et ambitieuses sur cette thématique.

La genèse de ces Etats Généraux

Dans un monde en mutation permanente, notre modèle éducatif évolue profondément. À la veille des élections présidentielles de 2017, notre système d’enseignement supérieur continue de faire face à une massification.

Pour autant, l’organisation de ce système combinée au non-investissement des pouvoirs publics font émerger une limite à cet objectif en ne donnant pas aux universités les moyens organisationnels et financiers de répondre aux besoins croissants de formation supérieure.

Les langues se délient dans la presse, les programmes présidentiels commencent à se dessiner. On entend de plus en plus parler d’augmentation des frais d’inscription, de sélection à l’entrée de l’Université, de contingentement ou encore de frais différenciés ou modulaires ...

Autant de propositions qui bafouent les valeurs que nous portons d’une université pour tous et toutes et le partage des savoirs sans barrières.

La FAGE inscrit son projet dans cette thématique. Si l’enseignement supérieur français n’est, en effet, pas accompagné d’une démocratisation de l’accès et de la réussite, motrice d’égalité et d’épanouissement social, culturel et intellectuel de l’ensemble de la population, il ne sera pas en mesure de répondre aux défis que rencontre notre société.

Afin d’être en mesure de proposer un modèle réaliste et innovant d’enseignement supérieur accessible à tous et d’être en capacité de déconstruire les arguments de ceux qui souhaitent que l’Université soit réservée à une élite sociale, la FAGE doit se doter d’armes pour lutter en faveur de l’accessibilité de l’Université quelle que soit l’origine sociale de l’étudiant.

Axes de travail

  • Quelles solutions pour financer durablement le service public d’enseignement supérieur et de recherche ?
  • Assurer une continuité pédagogique entre le secondaire et le supérieur : comment agir sur le baccalauréat et le lycée ?
  • Ni adéquationnisme, ni isolationnisme : Quel dialogue entre le monde académique et le monde économique pour une insertion sociale et professionnelle optimale des jeunes ?
  • Quelles solutions pour lutter contre les déterminants sociaux dans l’orientation et les parcours académiques des jeunes ?

Un événement protéiforme

Loin d’imposer un seul modèle de travail, l’idée de ce projet est au contraire de diversifier l’architecture des débats, et d’innover dans la production de propositions pertinentes.

Conférences-débats, groupes de travail, tables rondes ou encore simples formations, ces Etats Généraux de la Démocratisation seront l’occasion pour les fédérations de la FAGE de se saisir de la problématique de la démocratisation de l'enseignement supérieur.

Une large consultation

Il conviendra donc d’aller au delà des publics « restreints » et « naturels » en s’assurant que les événement organisés dépassent les frontières de nos associations. C’est là la condition sine qua none de la réussite de ces Etats Généraux.

Ce projet est soutenu par :