Le ticket RU

En France, les restaurants universitaires gérés par les Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires qui proposent des repas au prix de 3,25 € (tarif pour l'année 2016-2017). Pour la première fois depuis de nombreuses années, la FAGE a obtenu le gel du ticket RU, c’est-à-dire un maintien du tarif de l’année qui vient de s’écouler sur l’année qui commence.

Contexte

Le coût réel d'un repas s'élève en 2016 à plus de 7€ et la différence est subventionnée par l'État. Néanmoins, la contribution de l'État, qui était à l'origine égale à celle de l'étudiant subit une baisse relative depuis plusieurs années. Le coût du repas repose donc de plus en plus sur l'étudiant.

Depuis plusieurs années, on assiste à une diversification de la restauration universitaire dans l’offre qu’elle distribue : cafétérias, food-trucks, mini markets… Cette diversification pose problème lorsqu’elle se fait au détriment de la qualité nutritionnelle des produits et du portefeuille des étudiants et qu’elle remet en cause l’avenir des restaurants universitaires, moins “rentables”.

Ce que demande la FAGE

La FAGE se positionne contre l'augmentation récurrente du prix du ticket RU. Cette augmentation continue fait reposer de plus en plus le prix du repas sur les étudiants, mettant à mal l’objectif d’aide sociale indirecte de la restauration universitaire, c’est-à-dire d’une restauration qui permette aux étudiants de limiter leurs dépenses. D’autre part, cette hausse entraîne une baisse de fréquentation, ce qui a pour double conséquence mécanique de diminuer le chiffre d'affaire étudiant et d'augmenter le coût-denrée (prix de revient des lots de denrées), alimentant un cercle vicieux d’augmentation des tarifs.

Afin de garantir la survie d’une restauration étudiante de qualité et à tarification sociale pour participer à la démocratisation de l’enseignement supérieur, le ticket RU doit être maintenu à son niveau actuel et le budget de la restauration étudiante doit être augmenté pour suivre l’augmentation des effectifs d’étudiants du supérieur.

En bref

  • Gel du ticket RU
  • Réinvestissement de l'Etat dans la restauration universitaire
Haut de page