Agir pour le commerce équitable

En tant qu'association étudiante, vous pouvez vous mobiliser pour faire connaître le commerce équitable et faire ainsi évoluer les règles du commerce international.

Qui aurait cru, il y a dix ans que le commerce équitable connaitrait un tel essor, un tel succès ? Aujourd'hui, force est de constater que le commerce équitable est entré dans les mœurs, ou plutôt dans le panier des consommateurs.

En effet, près de 65 % des français affirment avoir acheté au moins un produit de commerce équitable sur l'année écoulée. Pourtant, les efforts ne doivent pas cesser. Pour cela, les associations étudiantes peuvent se mobiliser en particulier à l'occasion de la "Quinzaine du commerce équitable", qui a lieu chaque année au mois de mai.

En 2001, le réseau FINE qui regroupe les principaux organismes internationaux du commerce équitable (FLO, IFAT, News !, EFTA) a adopté une définition du commerce équitable qui stipule que :

"Le commerce équitable est un partenariat commercial, basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d'équité dans le commerce international. Le commerce équitable contribue au développement durable en proposant de meilleures conditions commerciales aux producteurs marginalisés spécialement dans le Sud, et en sécurisant leurs droits. Les acteurs du commerce équitable, soutenus par les consommateurs, s'engagent à appuyer activement les producteurs, à sensibiliser le public et à se mobiliser pour des changements dans les règles et les pratiques du commerce international conventionnel."

Principaux engagements

  • Assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans marginalisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires en matière d'alimentation, de logement, d'éducation, de santé, de protection sociale, etc. 
  • Garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l'exploitation des enfants, du travail forcé, de l'esclavage). 
  • Instaurer des relations durables entre partenaires économiques. 
  •  Favoriser la préservation de l'environnement.

Afin de répondre au premier engagement d'assurer une "juste rémunération" aux producteurs, le système du commerce équitable tente de réduire le nombre d'intermédiaires entre eux et les consommateurs afin d'augmenter leur marge sur le prix final des produits.

On note aujourd'hui qu'une véritable prise de conscience s'est installée auprès de nombreux publics qui choisissent de s'investir dans leur envie de consommation respectueuse. La consommation de ces produits n'est plus le fait unique de quelques initiés, mais au contraire de tous ceux qui se sentent concernés par un commerce éthique et responsable. C'est à ce moment là qu'un cercle vertueux se met en place : on en entend parler, on en parle, on teste, on achète, et le message tourne.

Cette augmentation de la demande entraîne un développement important de l'offre. Au début du commerce équitable, il y avait du café, du riz, un peu d'artisanat et voilà tout. L'offre est désormais constituée d'un large panel de produits allant de l'alimentaire, à l'artisanat en passant par la déco ou encore les cosmétiques. Les gammes de produits sont plus larges, plus développées. Le tourisme équitable se développe de plus en plus aussi. Si bien que tout tend vers des modes de consommation plus responsables.

Les association étudiantes peuvent se mobiliser pour le commerce équitable

En tant qu'association étudiante, vous pouvez vous mobiliser pour faire connaître le commerce équitable et faire ainsi évoluer les règles du commerce international ! Si vos projets peuvent avoir lieu toute l'année, le temps fort de la mobilisation étudiante aura lieu lors de la Quinzaine du commerce équitable. Réservez vos agendas, le commerce équitable, ses enjeux et pratiques sont à questionner !

Interroger le commerce équitable permet de poursuivre le développement de cette filière et de tendre vers une consommation plus juste, plus responsable et plus solidaire ! Alors mobilisez-vous !