Le cursus master : une évolution nécessaire

Avec l'arrivée du processus de Bologne et la volonté d'une l'harmonisation européenne, la construction de l'offre de formation aurait dû être bouleversée. Elle l'a été, dans une certaine mesure. Mais nous ne sommes pas allés au bout des choses. Le master, aujourd'hui, en France,n'existe pour ainsi dire "pas". Il est censé être constitué en tant que cursus de quatre semestres, avec une cohérence entre chacun. Les vestiges de l'ancien système (DESS, DEA) amènent à distinguer master 1 et master 2, et à faire la séparation entre la recherche et le professionnel.

Retrouvez nos propositions pour le Master

Troisième cycle

Le grade et le titre de docteur sont issus du plus haut diplôme de l'enseignement supérieur français. Cependant, le constat est aujourd'hui accablant puisque le taux de chômage des docteurs est plus élevé que celui des titulaires d'un master. L'enjeu de la valorisation et de la reconnaissance du doctorat est donc plus que jamais d'actualité.

Retrouvez nos propositions pour le Doctorat

Haut de page