Troisième cycle

Le grade et le titre de docteur sont issus du plus haut diplôme de l'enseignement supérieur français. Cependant, le constat est aujourd'hui accablant puisque le taux de chômage des docteurs est plus élevé que celui des titulaires d'un master. L'enjeu de la valorisation et de la reconnaissance du doctorat est donc plus que jamais d'actualité.

Financer le Troisième cycle

La question de la démocratisation de l'Enseignement Supérieur est une question primordiale. Cependant, le doctorat est resté à l'écart de toutes les politiques mises en place ces dernières décennies pour favoriser l'accès à l'Enseignement supérieur aux classes populaires.

Contexte

Le grade et le titre de docteur sont issus du plus haut diplôme de l'enseignement supérieur français. Cependant, aujourd'hui, le constat est accablant puisque selon les dernières études, reprises par le centre d'analyse stratégique, le taux de chômage des docteurs est plus élevé que celui des titulaires d'un master (10% contre 7% en 2007).

Le doctorant, étudiant en troisième cycle, partage des problématiques inhérentes à tous les jeunes et a fortiori tous les étudiants, notamment la précarité et les difficultés de poursuite de carrière.

Ce que la FAGE propose

La FAGE propose donc la multiplication des contrats doctoraux. Cette hausse du nombre ayant un coût, la FAGE propose un soutien accru des collectivités territoriales, notamment des régions, qui accordent de manière très disparates, un budget plus ou moins important au soutien de l'ESR (AEF n° 173332).

La multiplicité des financements rend ces derniers opaques (financements ANR, régionaux, étatiques,...). La FAGE propose de clarifier systématiquement de manière générale l'ensemble des types de financement et de les rassembler en un contrat unique doctoral de trois ans, entrainement, de facto, une harmonisation de la rémunération.

La FAGE, reconnaissant l'efficacité du dispositif CIFRE, souhaite que ce dernier puisse bénéficier à un plus grand nombre d'entreprises, notamment de PME-PMI, qui méconnaissent souvent la CIFRE. Dans cet objectif, la FAGE propose une meilleure diffusion aux entreprises, aux futurs doctorants et à l'ensemble de la communauté universitaire de ce dispositif.

La FAGE demande également, à l'instar de ce que propose le Centre d'analyse Stratégique, une fixation d'objectif, lors de la contractualisation entre les établissements et l'Etat, de part de thèses financées par les entreprises.

Afin que l'ascenseur social puisse atteindre le sommet de l'Enseignement Supérieur, la FAGE propose l'extension des bourses sur critères sociaux et l'ouverture au FNAU annuel aux doctorants non financés. Cette proposition n'entend pas se substituer aux financements traditionnels du doctorat et se veut être une solution transitoire et temporaire à la hausse du nombre de contrats doctoraux.

En bref

  • La multiplication des contrats doctoraux avec le soutien des collectivités.
  • Le rassemblement de l'ensemble des financements publics en un Contrat Unique Doctoral (CUD).
  • L'incitation à l'utilisation des CIFRE, notamment les PME et PMI.
  • La fixation d'un objectif lors de la contractualisation Etat / Etablissement de part de financement par les entreprises.
  • La multiplication des rencontres Etablissement et Entreprises ainsi que l'intégration de ces dernières dans l'élaboration des politiques d'ESR.
  • L'incitation à la logique de transfert, dans le respect de la liberté de la recherche.
  • L'extension des bourses sur critères sociaux et l'ouverture au FNAU annuel aux doctorants non financés.
Haut de page

La Formation des Enseignants chercheurs

La formation doctorale et le suivi de la thèse sont deux éléments clefs pour finaliser et améliorer la formation du doctorant, afin de lui donner toutes les armes nécessaires pour s'insérer professionnellement, mais également pour lutter contre l'abandon et l'échec.

Contexte

Particulièrement lors de sa formation, il est nécessaire de prendre en compte le projet professionnel du doctorant. S'il souhaite s'adonner davantage à un métier dans le privé ou dans le public, sa formation doctorale doit prendre en compte les spécificités de son projet professionnel, sans pour autant lui fermer les portes des autres débouchés possibles. De plus, les vacations d'enseignement, les heures dispensées dans le cadre de tout type de contrats (doctoraux, ATER,...) doivent pouvoir être valorisés automatiquement dans le cadre de la formation doctorale comme apportant des compétences spécifiques comme, notamment, la pédagogie et les autres méthodes d'enseignements.

Ce que la FAGE propose

La FAGE propose la mise en place de parcours de formation doctorale en fonction du projet professionnel du doctorant (enseignant chercheur, recherche dans le privé,...) afin de lui permettre de suivre un parcours cohérent lors de sa formation. Ces parcours peuvent prendre la forme d'un plan de formation doctoral préconstruit auquel le doctorant pourra choisir des modules de formation spécifiques et d'autres plus généraux, afin de ne pas s'enfermer et lui permettre de prétendre au plus de débouchés possibles. Ce parcours pourra être élaboré par l'établissement, notamment par le biais de son SCUIO, de son BAIP, de ses laboratoires et de son collège des études doctorales en lien avec le monde entrepreneurial.

Ces parcours de formations doctorales devront répondre aux besoins et attentes spécifiques des doctorants mais également du Conseil National des Universités (CNU) en ce qui concerne la qualification des jeunes docteurs (notamment en matière de publication). Dans la pratique, beaucoup de doctorants se retrouvent désarmés lorsqu'ils souhaitent soumettre des publications. Bien que souvent initiés en master à la recherche par l'intermédiaire d'un mémoire, les doctorants doivent approfondir leurs connaissances en matière de méthodologie de la recherche.

C'est pour cela que la FAGE propose la mise en place de modules spécifiques d'aide à la publication, d'approfondissement de la recherche documentaire et de méthodologie de la recherche.

La FAGE propose aussi l'enseignement scientifique systématique d'une langue étrangère dès la licence jusqu'au doctorat, avec pour objectif, que les jeunes chercheurs aient un niveau de langue équivalent à un niveau C1 du cadre européen de certification des langues lors de sa soutenance. La FAGE propose également, que les soutenances et la production de thèses en anglais soient autorisées.

Enfin, la FAGE souhaite que les établissements encouragent les doctorants à la mobilité internationale en mettant en place des dispositifs pratiques et financiers en faveur des échanges internationaux entre laboratoires.

En bref

  • La mise en place de parcours de formation doctorale en fonction du projet professionnel du doctorant.
  • La mise en place de modules spécifiques d'aide à la publication, d'approfondissement de la recherche documentaire et de méthodologie de la recherche.
  • La reconnaissance systématique des heures d'enseignements (TD et TP) par l'attribution d'ECTS.
  • La mise en place d'une formation à la pédagogie pour les doctorants dans le cadre des Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education (ESPE).
  • L'enseignement scientifique, dès la licence, d'une langue étrangère avec pour objectif d'atteindre un niveau C1 lors de la soutenance de thèse.
  • L'autorisation d'écrire et de soutenir en anglais.
  • L'incitation à la mobilité internationale.
  • La création et le soutien des associations de doctorants dans chaque établissement.
Haut de page

Poursuite de carrière

En France, les doctorants rencontrent un véritable problème de reconnaissance de leur diplôme, preuve en sont les nombreuses études sur les difficultés d'insertion professionnelle des doctorants.

Contexte

La principale cause des difficultés rencontrées par les doctorants dans leur poursuite de carrière est le trop faible échange entre le milieu universitaire et le milieu professionnel.

Ce que la FAGE propose

Dans l'optique de favoriser la poursuite de carrière des jeunes chercheurs et de briser la frontière entre le monde universitaire et celui de l'entreprise, la FAGE souhaite que les compétences apportées par le doctorat aux entreprises soient mieux comprises. A cet effet, il convient de mettre en place une annexe descriptive au diplôme améliorée et personnalisée, une fiche RNCP complète ainsi qu'un référentiel de compétences au titre du docteur.

Le rapprochement entre les deux milieux doit se faire en favorisant les rencontres entre docteurs en formation et entreprise. La FAGE souhaite que soient généralisés les évènements permettant la rencontre et des formations animées par les professionnels à destination des doctorants voir des étudiants en master se destinant à un doctorat.

La FAGE souhaite aussi voir mis en place un réseau de jeunes chercheurs, chercheurs et anciens issus de l'établissement en lien avec les SCUIO, BAIP et les Ecoles Doctorales.

L'imbrication se réalisant aussi en faisant participer les doctorants aux vies des entreprises du bassin économique, la FAGE propose que soient mis en place des stages obligatoires en entreprise, valorisés au sein de la formation doctorale. De plus La FAGE demande que le grade de docteur soit pleinement reconnu dans les conventions collectives, et que soit mis en place de manière systématique une voix d'accès réservée, sur titre ou concours, à tous les corps des fonctions publiques.

En bref

  • La mise en place effective d'un supplément au diplôme, d'une fiche RNCP complète et l'élaboration d'un référentiel de compétences.
  • La mise en place d'évènements incitant la rencontre entre le monde universitaire et entrepreneurial.
  • La mise en place d'un réseau de jeunes chercheurs de l'établissement et du bassin.
  • La mise en place de stages obligatoires en entreprises.
  • La reconnaissance du titre de docteur dans les conventions collectives.
  • La mise en place généralisée et systématique, à tous les corps des fonctions publiques, d'une voix d'accès réservée aux jeunes chercheurs.
Haut de page

Retour sur les priorités de la FAGE

Haut de page