États Généraux de la Pédagogie

Les Etats Généraux de la Pédagogie de la FAGE doivent permettre, grâce à des débats, des conférences, des tables-rondes et des consultations organisées sur l’ensemble du territoire et dans l’ensemble des disciplines, pendant six mois, de doter la FAGE de positions innovantes et ambitieuses sur cette thématique.

Un principe simple

De jours en jours, la nécessité d’une réforme pédagogique profonde se fait sentir dans l’enseignement supérieur.

En effet, devant les défis de formation auxquelles les universités doivent faire face, et devant l’éclosion quasi quotidienne d’innovations numériques, renverser le paradigme pédagogique semble être une nécessité, inéluctable.Si le numérique n’est qu’un élément de cette réforme pédagogique, il nous pousse cependant à réfléchir au delà des conceptions préétablies, à savoir comment mieux faire, comment mieux utiliser nos ressources, comment mieux impliquer les étudiants, et comment faire de l’université un lieu plus ouvert de débats, d’innovations, embrassant plus fortement les aspirations des étudiants et de la société.

Face à ces défis, la FAGE a décidé de lancer ses Etats Généraux de la Pédagogie. Ceux-ci doivent permettre, grâce à des débats, des conférences, des tables-rondes et des consultations organisées sur l’ensemble du territoire et dans l’ensemble des disciplines,pendant six mois, de doter la FAGE de positions innovantes et ambitieuses sur cette thématique.

Mais l’ambition des Etats Généraux de la Pédagogie n’est pas seulement de positionner la FAGE sur le sujet de la pédagogie. La FAGE défend le Student Centered Learning, l’approche compétence et les diverses innovations pédagogiques depuis déjà longtemps.

Non, il s’agit davantage d’asseoir nos propositions en agrégeant la communauté universitaire autour de notre démarche et de nos conclusions, d’infuser nos revendications par une communication durable et récurrente afin de favoriser le leadership de nos fédérations et de la FAGE sur ce sujet.

Ces Etats Généraux de la Pédagogie doivent permettre au plus grand nombre d’étudiants de contribuer, de proposer et de débattre. Là où la facilité serait d’organiser quelques groupes de travail entre militants de la FAGE, ces Etats Généraux s’inscrivent dans une volonté de « temps-long » de conception de positions clefs, afin de tirer toute la richesse des fédérations et des membres de la FAGE, mais surtout des étudiants !

Axes de travail

Les Etats généraux de la Pédagogie s’organiseront autour de 5 thèmes, assez larges pour permettre du débat, et assez précis pour ne pas perdre de vue la nécessité de produire des positions innovantes.

Voici les 5 thèmes retenus :

l La formation des enseignants

l L’évaluation des compétences

l Les rythmes universitaires

l Le numérique et la pédagogie

l Le Student Centered Learning

Ces cinq thèmes amènent des questions larges. Il est à la discrétion des fédérations de les préciser s’ils elles le souhaitent, afin de débattre sur des éléments en particuliers.

Par exemple, un débat sur le thème du numérique peut très bien être orienté sur la question de la place du numérique à l’université en général, ou alors être sur un aspect beaucoup plus précis, par exemple : « En quoi le numérique peut-il améliorer l’enseignement en langue en Licence ? » ou encore « Les espaces numériques de travail des universités : quelles perspectives ? ».

Un événement protéiforme

Les formes que vont prendre ces Etats Généraux de la Pédagogie sont relativement libres.

Loin d’imposer un seul modèle de travail, l’idée de ce projet est au contraire de diversifier l’architecture des débats, et d’innover dans la production de propositions pertinentes.

Conférences-débats, groupes de travail, tables rondes ou encore simples formations, ces Etats Généraux de la Pédagogie seront l’occasion pour les fédérations de la FAGE de se saisir de la problématique de la révolution pédagogique, de la manière que leur semblera la plus appropriée.

Une large consultation

Les Etats Généraux de la Pédagogie de la FAGE sont à destination des étudiants, et pas seulement des militants de nos associations et fédérations.

Il conviendra donc d’aller au delà des publics « restreints » et « naturels » en s’assurant que les événement organisés dépassent les frontières de nos associations. C’est là la condition sine qua non de la réussite de ces Etats Généraux de la Pédagogie.

Un calendrier précis

Afin d’être efficaces et le plus lisibles possible pour les fédérations et les associations adhérentes à la FAGE, ces Etat Généraux de la Pédagogie s’inscrivent dans un calendrier précis.

Afin d’être efficaces et le plus lisibles possible pour les fédérations et les associations adhérentes à la FAGE, ces Etat Généraux de la Pédagogie s’inscrivent dans un calendrier précis. Ce calendrier se décline en plusieurs étapes, de la publication d’un document cadre à la production d’une contribution publique finale, en passant pas la réalisation des groupes de travail et conférences.