Economie Sociale et Solidaire

ESS... Trois lettres qui apparaissent de plus en plus dans les médias, dans les discours des responsables politiques, mais également dans la bouche des jeunes.

Sociale et Solidaire : l'économie qui a du sens !

L'économie sociale et solidaire connaît depuis quelques années, sans doute sous l'effet de la crise économique, une croissance importante. Pour autant, il ne s'agit pas d'un boom, ni d'un effet de mode. Dans les faits, l'ESS constitue une part importante de l'activité économique en France et à l'étranger. Des banques coopératives aux mutuelles d'assurance en passant par les associations étudiantes, l'ESS recouvre de nombreuses organisations partageant des valeurs communes.

Qu'est-ce que l'économie sociale et solidaire ?

L'ESS rassemble les organisations qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale. Donnant la primauté aux personnes sur la recherche de profits, elles sont organisées autour d'une solidarité collective, d'un partage du pouvoir dans l'entreprise, et réinvestissent leur résultat dans les projets et au service des personnes.

Besoin d'aide dans mes études ? Je participe au tutorat mis en place par mon association étudiante.

Amateur de fruits et légumes de saison ? Je me fournis dans un chantier d'insertion.

Besoin d'une complémentaire santé ? Je souscris à une mutuelle de santé.

Ces acteurs, bien qu'organisés de différentes façons, font partie de ESS. Sans le savoir, nous faisons donc appel chaque jour à eux. L'économie sociale et solidaire compose le quotidien de tout citoyen sans vraiment dire son nom !

Economiquement importante, l'ESS représente 10 % du produit intérieur brut (PIB) et près de 10 % des emplois en France. On compte environ 200 000 structures et 2,35 millions de salariés dans ce champ.

Selon le Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale, les structures de l'ESS ont des valeurs communes caractérisées par :

  • la place centrale des femmes et des hommes qui en constitue la finalité : la personne et l'objet social priment sur le capital ;
  • l'adhésion aux projets et aux structures est ouverte et volontaire ;
  • la gestion démocratique : élection des dirigeants, une personne une voix (et non une action une voix), mise en place d'instances collectives de décision ;
  • la lucrativité limitée : constitution de fonds propres impartageables, la majeure partie des excédents est non redistribuable ;
  • la gestion autonome et indépendante des pouvoirs publics, mais la coopération y est développée ;
  • les principes de solidarité et de responsabilité guident la mise en place des actions.

Promouvoir un secteur auquel les associations étudiantes contribuent au quotidien

A travers 2.000 associations étudiantes adhérentes, la FAGE constitue le principal terrain d'engagement des jeunes désirant se rendre utiles et donner du sens à leurs projets. Toutefois, si ces derniers partagent largement les valeurs de l'économie sociale et solidaire, plus rares sont ceux qui la connaissent vraiment et s'y intéressent lors de leur recherche d'emploi ou création d'activité. C'est pourquoi, à la FAGE, il est tout à fait naturel de sensibiliser et promouvoir l'ESS auprès des jeunes. Ce champ recèle de nombreuses opportunités, qui permettent à chacun de s'engager pour une cause, de façon prolongée ou plus ponctuellement.

De l'acheteur au consomm'acteur

Agir dans l'ESS, c'est tout d'abord réaliser des choix de consommation éclairés. Nombreuses sont les occasions où le client peut, lors de l'acte d'achat, choisir un produit plus responsable, plus respectueux de l'Homme. Du commerce équitable en passant par le tourisme ou les produits d'épargne solidaires, les choix de consommation permettent, à son niveau, de donner du sens et ainsi devenir un consomm'acteur.

Du campus à la Cité, les jeunes ambassadeurs de l'ESS

Agir dans l'ESS, c'est aussi participer à la vie citoyenne en décidant de s'engager pour l'intérêt général parallèlement à son activité professionnelle ou sa formation. Sous forme bénévole ou volontaire, les organisations de l'ESS constituent des espaces propices à l'engagement. Délégué d'une mutuelle, client-sociétaire d'une coopérative, administrateur d'une association étudiante ou tout simplement membre actif, il existe forcément un projet qui vous convienne !

Donner du sens à son job

Enfin, agir dans l'ESS c'est également possible de façon professionnelle. Avec 600 000 recrutement envisagés d'ici 2020, soit autant d'opportunités d'emploi, l'ESS recouvre de nombreux secteurs d'activités (agriculture, commerce, énergie, santé, finances, etc.) et des métiers variés (comptable, webmaster, éducateur sportif, ingénieur, travailleur social, etc.). Il est ainsi possible de conjuguer projet professionnel et militantisme en adoptant une approche où l'utilité sociale prime sur l'enrichissement personnel. Pour ce faire, il est possible de préparer l'un des 72 diplômes supérieurs transversaux en ESS dénombrés en 2012 par l'Observatoire national de l'ESS, en formation initiale ou continue.

Ce que fait la FAGE dans l'ESS

Par son action quotidienne sur les campus et l'utilité sociale de ses projets, la FAGE offre aux jeunes de formidables opportunités pour agir dans l'économie sociale et solidaire. En choisissant l'innovation sociale pour répondre aux besoins des étudiants, elle s'inscrit de façon durable dans l'ESS, tout au long de l'année, et en particulier en novembre lors du mois de l'ESS.

Les étudiants souhaitant étoffer leurs connaissances au sujet de l'ESS peuvent également participer aux ateliers qui y sont consacrés lors des évènements de formation. Participatifs, interactifs et animés, ces temps d'échanges sont d'excellentes occasions pour dynamiser ses projets et renforcer ses compétences.

Pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, il existe depuis 2011 le Séminaire national des associations étudiantes dans l'ESS. Cette manifestation unique permet de réunir les principaux acteurs de l'ESS pour des échanges privilégiés avec les jeunes présents. Avec une centaine de participants en 2013, cette nouvelle génération d'ambassadeurs de l'ESS semble tenir toutes ses promesses.

Les dirigeants associatifs peuvent quant à eux exprimer leur solidarité grâce au livret EPIDOR Solidaire FAGE. En s'associant avec le Crédit Coopératif, la FAGE a souhaité proposer un produit d'épargne solidaire. Sûr, simple et citoyen, chaque livret alimente un fonds spécial visant à financer les meilleurs projets associatifs.

Découvrez une vidéo pour comprendre l'ESS, imaginée par le programme Jeun'ESS

Haut de page