Conférence de rentrée du service civique : l’occasion de faire le bilan !

18/01/17

Ce jeudi 12 janvier se tenait la conférence de rentrée du service civique. Organisée par le Ministère de la Jeunesse, de la Ville et des Sports elle visait dresser le bilan de la montée en charge du dispositif mais fut aussi l’occasion de rappeler un certain nombre de fondamentaux dont le caractère volontaire du service civique.


Ouverte par la présentation de deux études sur l’appréhension de la société vis-à-vis du service civique, la matinée a permis de souligner l’importance du dispositif pour les jeunes, toutes catégories sociales confondues. Par ailleurs les deux études ont mis en lumière, qu’au delà de la vision positive du dispositif par les jeunes, que de plus en plus de jeunes sont intéressés par le fait d’effectuer une mission. L’un des enjeux identifiés par ces études est celui de la reconnaissance de cet engagement et de la valorisation des compétences acquises dans ce cadre.

Les enjeux de la valorisation de l’engagement ont été largement pris en compte dans le cadre des différentes loi votées en fin de quinquennat, notamment par la création du compte d’engagement qui permet aux jeunes ayant effectué une mission de volontariat en service civique de bénéficier d’heures de formation professionnelle.

Depuis 7 ans que le dispositif existe ce sont près de 200 000 jeunes qui ont pu s’engager au service de l’intérêt général, avec près de 50% des jeunes qui se sont engagés depuis 2016, illustrant ainsi les ambitions du gouvernement pour assurer la montée en puissance du dispositif.

Néanmoins cette volonté de montée en puissance du service civique pose la question du nombre de missions disponibles sur le territoire et, par conséquent, celle des organismes habilités à accueillir des volontaires. Auparavant réservé au monde associatif il est maintenant possible de s’engager dans une administration (CAF, Pôle Emploi par exemple).

La FAGE, comme elle l’a toujours fait, tient à rappeler que le service civique ne doit en aucun cas se substituer à un emploi ou répondre à des missions de fonctionnement des structures d’accueil. Ces conditions ont d’ailleurs été rappelées dans le cadre de la Loi Egalité et Citoyenneté votée en fin d’année 2016.

Enfin, le gouvernement a souhaité à travers cette matinée souligner l’engagement des volontaires en lançant la campagne #MerciAuxVolontaires.